Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Saint-Martin-d'Hères : une soirée clandestine réunit deux cent personnes en plein couvre-feu

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Ce samedi soir, la police est intervenue pour mettre fin à une soirée clandestine à Saint-Martin-d'Hères, dans la banlieue grenobloise. Deux cent fêtards étaient sur place et trois d'entre eux ont été interpellés et placés en garde à vue.

Image d'illustration d'une fête clandestine en janvier 2019
Image d'illustration d'une fête clandestine en janvier 2019 © Radio France - Laurent Watrin

Alors que l'Isère et toute la France a vécu sa première soirée sous couvre-feu (de 18 heures à 6 heures du matin), certains n'ont visiblement que faire des mesures sanitaires. Dans la soirée de ce samedi, deux cent de fêtards se sont réunis dans un local associatif "le Hangar", rue Barnave, à Saint-Martin-d'Hères dans l'agglomération grenobloise. 

Alertée aux alentours de 21h30 par une riveraine qui se plaignait du bruit, la police a mis fin à la soirée clandestine peu après 22 heures. La plupart des participants ont fui avant l'arrivée des forces de l'ordre mais sur place, certains, encore très alcoolisés, ont tenté de résister.

Plusieurs interpellations

Lors de l'intervention, deux fêtards ont été blessés, tout comme deux fonctionnaires de police, selon les informations de la préfecture de l'Isère. Ils ont été soignés sur place par les pompiers.

Trois personnes ont été interpellées puis placées en garde à vue. Le premier, pour mise en danger d'autrui, est supposé être l'organisateur et locataire du hangar. Les autres ont commis des violences sur personnes dépositaires de l'ordre public. Il s'agit d'un jeune homme de 19 ans et l'un des DJs de la soirée, trouvé en possession de produits stupéfiants. 38 verbalisations ont par ailleurs été prononcées sur place pour non port du masque et la sono a été saisie. On ne sait pas encore si le propriétaire du hangar avait donné son autorisation pour l'organisation de la soirée.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess