Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Martin-de-Connée : mort d'un bébé secoué, le père donne plusieurs versions

jeudi 19 avril 2018 à 17:25 Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne et France Bleu

L'information a été révélée par nos confrères du Courrier de la Mayenne. Un bébé de 3 mois est décédé dans la nuit du 6 au 7 avril à Saint-Martin-de-Connée dans l'est du département. Ses parents ont été mis en examen pour "violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner".

Illustration
Illustration © Maxppp - Esdourrubailh

Saint-Martin-de-Connée, France

La maman a 20 ans, le papa 23 ans. Ce sont eux qui ont appelé le SAMU dans la nuit du 6 au 7 avril, il était 2 heures 45, pour signaler que leur fils de 3 mois ne respirait plus. Quand les urgentistes sont arrivés chez eux à Saint-Martin-de-Connée, le nourrisson était décédé. Son corps a été transporté au Centre Hospitalier de Laval. Le médecin légiste a rapidement découvert des signes cliniques faisant penser à une mort suspecte (coloration de la peau). 

L'autopsie pratiquée a confirmé que le nourrisson avait été victime du syndrome du bébé secoué. Une information judiciaire est ouverte et mercredi dernier (11 avril) le couple est interpellé à son domicile par les gendarmes. Il est présenté à un juge d'instruction du pôle criminel du Mans qui le met en examen. Le couple a été incarcéré.

L'enfant a-t-il subi des violences pendant ses 3 mois de vie?

L'enquête ne fait que commencer, car il reste beaucoup de zones d'ombre que les enquêteurs vont devoir éclaircir. Le père a donné plusieurs versions de la nuit du drame, il a dit qu'il s'agissait d'un accident, que le nourrisson était tombé. Le bébé a-t-il été secoué la nuit de sa mort? Est-ce qu'il a subi d'autres violences et depuis quand? Et quelles sont les responsabilités de chacun des parents? Des examens de médecine légale vont être pratiqués sur le corps du nourrisson. 

Les auditions vont aussi se poursuivre, les parents mais aussi l'entourage vont être entendus. Il y a un an presque jour pour jour, à Cuillé, un papa de 42 ans était mis en examen pour avoir secoué son petit garçon de 5 mois, Maël est décédé le 21 mars 2017.