Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Nazaire-en-Royans : un homme se suicide sous les yeux des gendarmes

jeudi 2 novembre 2017 à 18:36 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Un homme s'est suicidé dans l'Isère à Saint-Nazaire-en-Royans (Drôme) mercredi soir, non loin du bateau à roue. Il s'est jeté dans la rivière au volant de sa voiture quand il a vu une patrouille de gendarmes.

Gendarmerie (photo illustration)
Gendarmerie (photo illustration) © Radio France - Nathalie De Keyzer

Un quadragénaire isérois dépressif s'est suicidé dans la rivière Isère. Les habitants de Saint-Nazaire-en-Royans voyaient rôder cet homme dans le secteur depuis quelque temps; ils pensaient même qu'il était mal intentionné, qu'il préparait un mauvais coup.

La voiture coule 4 mètres sous la surface de l'eau

Mercredi soir, il s'était garé sur un parking en bas du village, tout près de la rivière, là où stationnent d'habitude les camping-cars. Les gendarmes faisaient une simple patrouille de nuit, mais vers 22h15, quand ils sont passé près de la voiture du quadragénaire, il a démarré, et a foncé dans la rivière. Les militaires n'ont pas réussi à sortir le conducteur avant l'arrivée des secours, la voiture était 4 mètres sous la surface de l'eau.

Le quadragénaire meurt noyé

Le quadragénaire est mort noyé. Ses deux chiens qu'ils avaient attachés dans le coffre également.

Les pompiers, la brigade fluviale de la gendarmerie, les techniciens en investigation criminelle ont été mobilisés toute la nuit. Une autopsie doit avoir lieu vendredi, une enquête est en cours pour confirmer la thèse du suicide. L'homme avait envoyé des messages en ce sens à ses proches.