Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Nazaire : la majorité en crise à un an des municipales

-
Par , France Bleu Loire Océan

Rien ne va plus au sein de la majorité du conseil municipal de Saint-Nazaire. L'adjoint aux finances a porté plainte contre la première adjointe pour diffamation, pour une affaire à caractère sexuel. Le maire a saisi la justice.

Depuis plusieurs mois, le climat est très tendu au sein de la majorité à Saint-Nazaire (photo d'illustration)
Depuis plusieurs mois, le climat est très tendu au sein de la majorité à Saint-Nazaire (photo d'illustration) © Maxppp -

Saint-Nazaire, France

À un an des municipales, c'est la crise au sein de la majorité à Saint-Nazaire. L'adjoint aux finances vient de porter plainte contre la première adjointe pour diffamation, pour une affaire à caractère sexuel. Elle y a répondu avec une lettre ouverte, signée par plusieurs autres élus. Le maire, David Samzun, a de son côté saisi la justice.

"Loi du silence"

Dans cette lettre, Laurianne Deniaud et neuf autres élus dénoncent la volonté de certains de vouloir maintenir la "loi du silence" autour de faits qui sont graves : des abus sexuels qui auraient été commis contre une conseillère municipale.

Climat extrêmement tendu

Sauf que la victime présumée n'a pas porté plainte jusque-là. Pour l'instant, c'est donc la parole des uns contre celles des autres, dans un climat extrêmement tendu. À tel point que le maire de Saint-Nazaire, David Samzun, est allé voir la justice en avril et qu'il y est retourné au début du mois. D'après ce qu'il dit, la procureure de la République aurait décidé de lancer rapidement une enquête.

David Samzun ne veut pas commenter l'affaire davantage. Dans un communiqué, il rappelle que, pour lui, les élus locaux n'ont pas à jouer le rôle ni de juges, ni d'avocats et que c'est aux victimes d'aller voir la police. Dans leur courrier, les élus de Saint-Nazaire rappellent, eux, que dans les affaires de violences sexuelles, neuf femmes sur 10 renoncent à porter plainte parce qu'elles ne sont pas assez soutenues.

Le communiqué de presse du maire de Saint-Nazaire - Aucun(e)
Le communiqué de presse du maire de Saint-Nazaire - mairie de Saint-Nazaire