Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : la police découvre 69 pieds de cannabis chez un retraité

Saint-Nazaire, France

Un sexagénaire de Saint-Nazaire est convoqué devant la justice le 22 mai prochain. La police a retrouvé 69 pieds de cannabis chez lui lundi. "C'était pour ma consommation personnelle", explique le retraité.

Photo prise par la police d'une partie des plants de cannabis découverts dans le jardin d'un retraité de Saint-Nazaire
Photo prise par la police d'une partie des plants de cannabis découverts dans le jardin d'un retraité de Saint-Nazaire - Police Nationale

L'homme a été dénoncé par "un renseignement anonyme" et quand la police a débarqué chez lui lundi, dans un quartier résidentiel de Saint-Nazaire, il n'a pas pu cacher la réalité : dans le jardin de sa maison, située dans un quartier résidentiel de Saint-Nazaire, se trouvaient 69 pieds de cannabis répartis dans quatre chambres de culture.

69 pieds de cannabis dédiés à sa consommation personnelle

Interrogé au commissariat, ce retraité "sans histoires", au casier judiciaire vierge, a expliqué qu'il cultivait ce cannabis pour sa consommation personnelle, même s'il en cédait gratuitement à son entourage, de temps en temps. Cet homme de 64 ans est convoqué au tribunal le 22 mai. Théoriquement, il risque une peine de prison et plusieurs amendes pour usage, détention et culture de cannabis. Mais dans les faits, lorsque il n' s'agit pas de production "industrielle" et/ou servant à alimenter un trafic, la justice ne prononce pas forcément de telles condamnations. En revanche, une "injonction thérapeutique" peut être prononcée pour obliger l'homme à se soigner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess