Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : le procès du "gang des cartes bleues" a commencé

-
Par , France Bleu Loire Océan
Saint-Nazaire, France

Le procès du "gang des cartes bleues" a débuté ce mardi à Saint-Nazaire. En raison du nombre de victimes et de prévenus, il est délocalisé dans la salle de spectacle du Life.

Le procès se tient au Life pendant trois semaines.
Le procès se tient au Life pendant trois semaines. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Le procès de 33 prévenus jugés pour des vols de cartes bleues dans toute la France a débuté ce mardi 11 février à Saint-Nazaire. Un procès d'ampleur avec 231 victimes d'identifiées. La salle de spectacle du Life a été transformée en salle d'audience pour pouvoir accueillir tout le monde. 

33 prévenus, 231 victimes

Le procès, qui doit durer trois semaines, se déroule dans un lieu peu banal, et un décor inhabituel. Le tribunal a été installé sur la scène de la grande salle. En face, une trentaine de tables ont été installées pour accueillir les prévenus et leurs avocats. Derrière, 300 chaises ont été installées pour les victimes et les prévenus. 

Si ce premier jour s'est déroulé sans accrocs, le tribunal devra tout de même faire avec des micros qui portent difficilement dans toute la salle, compliquant parfois les échanges. Il n'y a pas de wifi, et la température était très fraîche dans la salle ce mardi.

Les avocats demandent le renvoi du procès

Les avocats du barreau de Saint-Nazaire, qui ont reconduit leur mouvement de grève, ont d'abord demandé le renvoi du procès. Renvoi refusé, mais il n'y aura pas d'audience le 14 février, en soutien aux grévistes. 

La plupart des prévenus sont originaires de Roumanie, et habitent dans la région nantaise. Cinq d'entre eux sont toujours en fuite. Ils sont poursuivis pour escroquerie en bande organisée. Certains encourent jusqu'à 20 ans de prison, en raison de la récidive. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu