Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Nazaire : pas de réouverture du conservatoire de musique avant le 23 avril

mardi 12 mars 2019 à 17:02 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Après l'incendie qui l'a sérieusement endommagé dans la nuit du 22 au 23 février, le conservatoire de musique de Saint-Nazaire rouvrira au mieux le 23 avril. La remise en état des locaux s'annonce plus longue que prévu. 1 100 élèves fréquentent l'établissement. Un tiers des cours est assuré ailleurs

Le feu mis à une poubelle le long du bâtiment a sérieusement endommagé le conservatoire de musique
Le feu mis à une poubelle le long du bâtiment a sérieusement endommagé le conservatoire de musique © Radio France - Anne Patinec

Saint-Nazaire, France

La réouverture du conservatoire de musique envisagée la semaine prochaine n'est pas possible. Les travaux de remise en état s'annoncent plus long que prévu. Il faut enlever la suie dans de nombreuses salles; nettoyer 150 instruments dont une trentaine de pianos qui ont été recouverts de suie. Le système de sécurité incendie ne fonctionne plus, il faut le réparer. La réouverture est programmée au mieux à la fin des vacances de printemps, mais avant la commission de sécurité devra donner son feu vert. L'accès se fera par des escaliers extérieurs, le hall étant pour l'instant trop endommagé.

Une partie des cours a repris ailleurs

1 100 élèves fréquent l'établissement chaque semaine. Certains cours (environ un tiers)  ont repris mais dans d'autres locaux répartis sur la ville, dans des salles municipales, dans des écoles. Un grand élan de solidarité a été constaté. Seuls les cours collectifs et les cours destinés à des élèves en fin de cycles sont organisés. La police poursuit son enquête sur l'incendie dont l'origine criminelle ne fait aucun doute selon les enquêteurs. Le feu est parti d'une poubelle installée contre le bâtiment du conservatoire et s'est propagé, détruisant notamment une conduite de gaz.