Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : quatre ans de prison ferme pour un docker condamné pour blanchiment aggravé

-
Par , France Bleu Loire Océan
Saint-Nazaire, France

Un docker de Saint Nazaire condamné à quatre ans d'emprisonnement et à 40 000 euros d'amende. Jugé le 15 octobre dernier, il était poursuivi pour blanchiment aggravé sur plus de 600 000 euros entre 2011 et 2015. Le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire a rendu son jugement ce mardi 17 janvier.

Le docker est condamné à 4 ans d'emprisonnement
Le docker est condamné à 4 ans d'emprisonnement © Radio France - Anne Patinec

C'est par visio-conférence depuis la prison du Mans où il est incarcéré que le docker aux cheveux blancs âgé de 54 ans a assisté à la lecture du jugement. Et contrairement à l'audience d'octobre où il était très en verve, l'ancien boxeur s'est montré peu loquace. Il s'est contenté de répondre "oui Mme, " quand la présidente lui a demandé s'il avait bien entendu la décision du tribunal. 

Lors de l'audience, la procureure avait fait référence à « la partie cachée de l’activité portuaire », évoquant la saisie le jour-même du procès de 140 kgs de cocaïne sur le port. Dans ce nouveau dossier, un proche du prévenu a été interpellé, mis en examen et écroué. 

Près de 500 000 euros confisqués

En plus des quatre ans d'emprisonnement, des 40 000 euros d'amende, la justice ordonne la confiscation des scellés et dans ce dossier ce n'est pas rien. 269 000 euros, emballés dans du film plastique par liasses de 10 000 euros, avaient été découverts dans une valise chez une soeur du prévenu. Et 190 000 euros avaient été retrouvés dans un coffre bancaire appartenant à son ex-compagne. L'ancien boxeur s'est toujours défendu en disant "qu"il a travaillé pour avoir cet argent", même s'il concédait qu'une partie du pactole pouvait avoir des origines douteuses. Il estime qu'il a déjà payé, qu'il a été condamné à sept  ans de prison suite à un braquage. Son avocat avait plaidé la relaxe. La procureure avait requis une peine de six ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende. 

Son ex-compagne écope d'une peine de 24 mois d'emprisonnement avec sursis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess