Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Nazaire : un car scolaire bloqué à un passage à niveau, un drame évité de peu

mercredi 12 septembre 2018 à 12:45 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Ce mardi vers 17 heures, on a frôlé la catastrophe au passage à niveau de la zone de Brais. Un bus scolaire qui transportait une trentaine de collégiens s'est engagé alors que les barrières s'abaissaient. Le conducteur a réussi à faire marche arrière, quelques secondes avant qu'un TER n'arrive.

Le conducteur du bus scolaire a fait marche arrière quelques secondes avant l'arrivée du TER
Le conducteur du bus scolaire a fait marche arrière quelques secondes avant l'arrivée du TER © Maxppp -

Saint-Nazaire, France

Affrété par la Stran (la société de transports de l'agglomération de Saint-Nazaire), le bus de Kéolis se rendait à Saint-André-des-Eaux et transportait une trentaine de collégiens scolarisés au sacré Coeur à Pornichet. Au niveau de la zone de Brais, le véhicule a franchi le passage à niveau, s'avançant de près de trois mètres,  alors que les barrières s'abaissaient.  Le conducteur a eu le réflexe de faire marche arrière et a réussi à dégager le car au ras de la barrière juste avant que le TER en provenance du Croisic n'arrive.

Le conducteur suspendu

Selon le directeur de la Stran, Christian Juhel, le conducteur est incapable d'expliquer ce qui s'est passé. A-t-il eu un moment d'inattention? Roulait-il un peu trop vite? Dès hier soir, le chauffeur âgé de 35 ans, qui travaillait pour Kéolis depuis trois ans a été suspendu à titre conservatoire. Il a aussi été décidé qu'il ne soit plus affecté sur une ligne de la Stran. Dès mardi soir, le directeur de la Stran a téléphoné aux parents des collégiens qui s'étaient manifestés.

Les conducteurs scolaires sensibilisés au franchissement des passages à niveau

Quotidiennement, la Stran affrète 45 bus pour le transport scolaire. Avant chaque rentrée, les conducteurs sont sensibilisés à différents sujets, notamment celui du franchissement des passages à niveau. L'agglomération nazairienne en compte plusieurs.