Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Saint-Nazaire : un quadragénaire incarcéré pour violences conjugales

Par

Un Nazairien âgé de 42 ans a été condamné à 24 mois d'emprisonnement dont 15 ferme pour des violences conjugales, des menaces de mort en récidive. Jugé en comparution immédiate ce vendredi, il a été incarcéré. Après avoir harcelé et menacé de mort son ex-compagne, il l'a frappée avec un tournevis

 Le prévenu a été condamné à 24 mois d'emprisonnement dont 15 ferme
Le prévenu a été condamné à 24 mois d'emprisonnement dont 15 ferme © Radio France - Anne Patinec

Selon la présidente du tribunal de grande instance, ce sont des pages entières de messages de menaces de mort par SMS et par appels téléphoniques que les enquêteurs ont retranscris.  Des "je vais te tuer, je vais t'achever salope" répétés des centaines de fois sous différentes formes. Le prévenu explique qu'il ne supporte pas la séparation avec sa compagne avec qui il a vécu durant huit ans et avec qui il a une fillette de trois ans. Il n'hésite pas non plus à contacter l'employeur de son ex-concubine pour tenter de lui faire perdre son travail ou à menacer de mort la fille aînée de son ex-compagne âgée de 12 ans. 

Publicité
Logo France Bleu

Frappée à coup de tournevis

Dès le 27 décembre, la jeune femme porte plainte pour menaces de mort. Elle se réfugie chez son frère. Mais ce jeudi, au petit matin, elle tombe sur son ex-compagnon. Il l'empoigne par les cheveux, la frappe à plusieurs reprises avec un tournevis, au front ,  la cuisse et lui assène de nombreux coups. Elle doit son salut à son frère qui réussit à faire fuir l'agresseur.

Récidiviste

Le prévenu reconnaît qu'il est allé trop loin mais minimise ses actes. Il met ses gestes sur le compte de l'alcool et sur sa crainte de ne plus voir sa fillette âgée de trois ans.  Il a déjà été condamné pour violences conjugales à plusieurs reprises. La victime n'assiste pas au procès. Dans un courrier, elle explique qu'elle ne veut plus le voir car elle a trop peur de lui.  Le tribunal condamne le quadragénaire à 24 mois d'emprisonnement dont 9 avec sursis et à une obligation de soins. Une peine beaucoup plus sévère que les réquisitions du procureur, un an d'emprisonnement dont 4 mois avec sursis. Pour éviter toute réitération des faits, il a été placé en détention provisoire à Nantes. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu