Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : un quatuor jugé pour avoir forcé une mineure à se prostituer

Ils sont accusés d'avoir contraint une adolescente normande de 15 ans à se prostituer dans le secteur de Saint-Nazaire en mai 2019. Trois habitants du Havre et une jeune femme de Saint-Nazaire étaient jugés pour proxénétisme aggravé ce mardi par le tribunal correctionnel. Ils nient les faits.

L'adolescenteaurait été forcée à se prostituer durant deux semaines
L'adolescenteaurait été forcée à se prostituer durant deux semaines © Radio France - Anne Patinec

Le tribunal examine le dossier en l'absence de la victime. Son avocate Me Clément explique que "sa cliente ne souhaite pas être confrontée aux prévenus". C'est une adolescente très fragile, qui à l'époque multiplie les fugues de son foyer au Havre. Lors de l'une de ces fugues , elle rencontre deux des prévenus et accepte de les suivre à Saint-Nazaire en mai 2019. Elle est logée chez une jeune femme qu'ils connaissent. Un troisième Havrais les rejoint. Les trois hommes sont âgés de 23 à 35 ans; la jeune femme qui les héberge est âgée de 22 ans. 

Cinq client par jour en moyenne

Selon l'accusation, rapidement, la mineure est  forcée à se prostituer. Une annonce "belle demoiselle"  est postée sur un site internet. La logeuse de Saint-Nazaire gère les rendez-vous et l'accompagne rejoindre les clients. En moyenne cinq par jour. Une cinquantaine au total en deux semaines.  Et quand l'adolescente se rebelle, elle est frappée. Elle finit par dénoncer les faits à un client qui choisit de la mettre à l'abri chez un ami.Les deux hommes sont à leur tour violentés par le quatuor venu récupérer l'adolescente. C'est suite à ces violences que la police est alertée. Les faits de prostitution auraient duré deux semaines. 

Les prévenus contestent les accusations

Selon l'avocate de la partie civile, "ils ont choisi leur victime. elle est vulnérable, en fugue, isolée, qui ne sait pas se respecter, qui ne maîtrise pas le danger". La procureure Michèle Pierson évoque un dossier sordide : "c'est une pauvre fille en fugue et ils le savaient. Ce n'est pas une prostituée. On est dans une forme d'esclavagisme de l'individu". Elle requiert des peines de quatre ans d'emprisonnement pour deux des prévenus dont un est jugé en visio-conférence depuis la prison du Havre. Elle demande deux ans d'emprisonnement pour le troisième homme et deux ans dont un avec sursis probatoire pour la jeune femme de 22 ans. 

A l'audience, les prévenus contestent les faits, évoquent "une victime qui a beaucoup menti durant l'instruction, qui s'est déjà prostituée avant". Certains reconnaissent avoir vendu des stupéfiants à Saint-Nazaire mais nient tout proxénétisme. Leurs avocats insistent sur de nombreux doutes qui persistent dans le dossier pour plaider la relaxe des quatre prévenus. Le jugement sera rendu le 15 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess