Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : une trentaine de prévenus jugés pour des vols de cartes bleues dans toute la France

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu
Saint-Nazaire, France

Avec une trentaine de prévenus jugés, c'est un procès inhabituel qui démarre ce mardi à Saint-Nazaire. Essentiellement d'origine roumaine, ils comparaissent pour des vols de cartes bleues sur l'ensemble du territoire français entre 2014 et 2017. Plus de 200 victimes ont été identifiées.

Le procès se déroulera jusqu'au 28 février dans la salle du Life
Le procès se déroulera jusqu'au 28 février dans la salle du Life - Ville de Saint-Nazaire

Le procès qui démarre ce mardi doit durer jusqu'au 28 février. Le dossier représente 43 tomes et 15.000 côtes. En raison du nombre important de victimes et de prévenus, l'audience est délocalisée dans la base sous-marine de Saint-Nazaire, dans la salle de spectacles du Life aménagée en salle d'audience pour l'occasion.  

Un vol au marché de Batz-sur-Mer

Dans ce dossier, tout part d'un vol de carte bleue sur le marché de Batz-sur-Mer. Ce 24 juillet 2017, pas moins de trois vols de cartes bleues sont signalés sur le marché de Batz-sur-Mer. Une enquête démarre avec des surveillances physiques, des écoutes téléphoniques, des véhicules géolocalisés; rapidement les investigations montrent que des faits similaires avec le même mode opératoire sont signalés un peu partout en France. Dans un endroit très fréquenté style marché, salon, Braderie de Lille ou festival des Vieilles Charrues, les voleurs, hommes et femmes, qui agissent par groupe de trois ou quatre, repèrent une victime. Ils la surveillent quand elle compose son code au distributeur ou quand elle effectue un achat, après avoir détourné son attention ils lui dérobent sa carte bleue, puis dans la foulée ils effectuent des retraits et des achats. Le préjudice dépasse les 220.000 euros. Plus de 200 victimes ont été identifiées à travers la France ainsi qu'une vingtaine de banques.

Un réseau d'envergure organisé selon les enquêteurs

Agés de 24 à 54 ans, la plupart des prévenus sont originaires de la même ville de Roumanie et résident dans la région nantaise. Sur les 33 cités à comparaître, cinq sont toujours recherchés par la justice européenne et huit sont incarcérés. 17 femmes doivent être jugées. Selon l'accusation, il s'agit "d'un réseau d'envergure, bien organisé et structuré qui sévissait l'été sur les marchés et dans les festivals et l'hiver dans les salons". Ils n'hésitaient pas à faire des centaines de kilomètres jusqu'au fêtes de Dax ou de Bayonne par exemple. Ils agissaient par groupes de trois ou quatre personnes et changeaient régulièrement les couples. Selon la procureure de Saint-Nazaire, Sylvie Canovas, "tous ont un lien familial ou amical". Ce que contestent plusieurs prévenus qui disent ne pas se connaître et rejettent  l'idée de bande organisée. Certains ont déjà été condamnés dans d'autres pays européens pour des faits similaires. Poursuivis pour escroquerie en bande organisée, plusieurs encourent jusqu'à 20 ans de prison en raison de la récidive. 

Les avocats toujours en grève ? 

Les avocats doivent décider ce lundi s'ils continuent leur mouvement de grève contre la réforme des retraites. En cas de poursuite, ils pourraient demander le report du procès. Mais ce report peut être refusé et compte tenu de la sensibilité du dossier et des aménagements effectués dans la salle du Life, la justice devrait imposer la tenue de l'audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu