Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Pierre-des-Corps : le chauffeur de bus frappé pour une place de parking est décédé

lundi 17 septembre 2018 à 10:51 - Mis à jour le lundi 17 septembre 2018 à 17:54 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu

Un père de famille a été roué de coups samedi soir sur le parking de l'hypermarché Carrefour à Saint-Pierre-des-Corps. Il a été frappé à mort pour une banale histoire de place de parking. Les deux auteurs des coups mortels ont été arrêtés.

Le drame s'est déroulé samedi sur le parking des Atlantes à 18h30.
Le drame s'est déroulé samedi sur le parking des Atlantes à 18h30. © Radio France - Xavier Louvel

Saint-Pierre-des-Corps, France

Un homme, marié et père de famille, a été pris à partie samedi soir vers 18h30 par deux individus, pour une banale histoire de place de stationnement, sur le parking des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps. L'homme a été frappé violemment de plusieurs coups de poing selon plusieurs témoins, et est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures. Les deux auteurs des coups mortels ont été interpellés. 

Une affaire des plus lamentables, juste pour une histoire de place de parking - Le procureur de la République de Tours

Le procureur de la République de Tours a indiqué que les deux hommes vont être présentés à un juge d'instruction pour coups mortels en réunion. Le parquet va demander leur placement en détention. 

La victime est un chauffeur de bus de chez Fil Bleu et qui habite Saint-Pierre-des-Corps. "Il travaille chez nous depuis 2011", précise la société. "Tout le personnel est sous le choc". Il a été agressé sur son temps personnel, il avait 43 ans.

Ils se sont acharnés sur lui - Un témoin

Un témoin de la scène, parle d'un "déchaînement de violence. On a entendu crier, notamment les enfants de la victime. Certaines personnes ont  tenté de s'interposer mais les deux hommes étaient costauds et ne s'arrêtaient plus. _Ils se sont acharnés sur lui, même à terre. J'entends encore les cris des enfants_. Je ne dors plus. C'était horrible. Et tout ça juste pour une place de parking. La sécurité est arrivée une min après mais c'était trop tard."

Connus pour des petits vols, les deux auteurs risquent 15 ans de réclusion criminelle

Lors d'une conférence de presse ce lundi après-midi en présence du commissaire de Tours, Jean-François Gruselle, le procureur de la République de Tours, Jean-Luc Beck, a donc indiqué que les deux hommes interpellés allaient être présentés à un juge d'instruction pour coups mortels en réunion. Une information judiciaire a été ouverte. Ils risquent 15 ans de réclusion criminelle. 

Selon le procureur, "au début de cette affaire, on trouve une jeune femme qui se trouve sur une place qu'elle réserve pour des membres de sa famille. Mais la place est prise par la victime, et du coup, une Mercedes noire, avec à bord les auteurs des coups, se place juste derrière le véhicule. Une bagarre éclate. Très violente avec des coups de poings et des coups de pieds. _La victime est laissée inconsciente. Dans le coma. Elle serait décédée d'une hémorragie cérébrale_, les deux parties visiblement ne se connaissaient pas. 

Les auteurs des faits, âgés de 21 et 24 ans, n'expliquent pas vraiment leur geste

Le procureur de la République de Tours explique que "les auteurs des faits sont âgés de 21 et 24 ans. Ils ne comprennent pas le décès de la victime. Pour eux, elle était consciente lorsqu'ils ont quitté le parking. Les individus font comme si ce n'était pas grave. Ces personnes affirment qu'elles étaient en colère et qu'elles ne supportaient pas les insultes.

Il s'agit de deux frères connus de la justice pour quelques affaires de vols et escroquerie. Le commissaire Gruselle précise "un premier individu a été interpellé dans la nuit de samedi à dimanche et l'autre dimanche. _Il n'y a pas de troisième ou quatrième individus dans cette affaire, comme le laisse à penser certains commentaires laissés sur les réseaux sociaux_, explique le commissaire. "Il n'y a pas lieu d'encourager une quelconque justice privée. Les services de police ont été très rapides et ont interpellé les deux personnes impliquées dans ce drame."

Les enfants des deux parties étaient présents

Le procureur de la République précise aussi que dans cette histoire, la grande fille de la victime âgée de 16 ans, a reçu un coup de poing à l’œil et a été transportée avec un autre membre de la fratrie, trois frères et sœurs au total, à l'hôpital. Mais la jeune fille de l'agresseur, celle qui réservait la place, mineure également, a assisté à toute la scène. "On peut se demander comment on peut arriver à de telles extrémités en présence d'enfants, d'adolescents", s'interroge le procureur. 

Je suis sidérée par ce déchaînement de violence  - Marie-France Beaufils, maire de Saint-Pierre-des-Corps

Dans un communiqué, la maire de Saint-Pierre-des-Corps, Marie-France Beaufils, exprime "sa sidération face au déchaînement de violence qui a causé le décès d’un habitant de la commune, samedi en fin d’après-midi sur le parking du centre commercial des Atlantes. La cause aussi futile qu’une place de stationnement ajoute au caractère odieux et inacceptable des faits qui devront être justement punis." Elle témoigne de toute sa sympathie à la famille victime de cet acte fou et lui apporte tout son soutien. 

Par ailleurs Philippe Briand, Président de Tours Métropole Val de Loire, et Frédéric Augis, Vice-président délégué aux mobilités, ont aussi tenu à apporter leur soutien aux proches et à la famille du chauffeur de bus Fil Bleu [exploitant et délégataire du bus et tram de la Métropole], M. Ali Unlu, roué de coups le samedi 15 septembre dernier sur un parking d’hypermarché et aujourd’hui (Lundi) malheureusement décédé. Profondément attristée, la Métropole souhaite que la justice fasse toute la lumière sur cette douloureuse affaire qui vient endeuiller son territoire.