Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Saint-Pierre-du-Mont : un homme tire au pistolet à plomb dans la rue pour le Réveillon

-
Par , France Bleu Gascogne

Un homme d'une cinquantaine d'années a été placé en détention après avoir tiré sur un panneau de signalisation au pistolet à plomb, à Saint-Pierre-du-Mont, le soir du 24 décembre. Il était en état d'ivresse.

L'homme a tiré un plomb sur un panneau de signalisation, à Saint-Pierre-du-Mont (image d'illustration).
L'homme a tiré un plomb sur un panneau de signalisation, à Saint-Pierre-du-Mont (image d'illustration). © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Saint-Pierre-du-Mont, France

La scène est digne du "père Noël est une ordure". Mardi 24 décembre, en fin d'après-midi, un homme a été placé en garde à vue après avoir tiré au pistolet à plomb sur un panneau de signalisation. 

Ce sont deux jeunes filles de 17 ans qui ont alerté la police après avoir entendu le coup de feu vers 17h, rue de la Provence, devant le collège Lubet-Barbon. L'homme d'une cinquantaine d'années était en état d'ivresse lorsqu'il a décidé de décharger son revolver de collection, une arme "type western", avec un gros barillet et un long canon. Cette arme tire des plombs de calibre .44, d'environ 10 mm. Il a été interpellé sans difficulté par les policiers.

Déjà condamné pour des coups de nunchaku sur une voiture

Placé en garde-à-vue, le parquet a finalement retenu le port d'arme de catégorie D sur la voie publique, la mise en danger d'autrui et la dégradation de bien public. L'homme était connu pour des faits similaires. Une précédente peine de deux mois de prison a donc été mise à exécution. Il avait alors bénéficié d'un aménagement. En 2016, l'homme avait donné des coups de nunchaku sur une voiture et l'avait sérieusement dégradée. Il était là aussi en état d'ivresse. 

Il a donc été incarcéré à l'issue de sa garde-à-vue ce jeudi 26 décembre et sera jugé au mois de mars 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu