Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Romain-en-Jarez : les explosions de Beyrouth ravivent les souvenirs de l'accident d'octobre 2003

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le nitrate d'ammonium, mis en cause dans les explosions de Beyrouth mardi, est à l'origine de plusieurs explosions en France, dont celle de l'usine AZF à Toulouse en 2001. Mais aussi, deux ans plus tard, en octobre 2003, à Saint-Romain-en-Jarez.

Un hangar agricole a explosé le 2 octobre 2003 à Saint-Romain-en-Jarez.
Un hangar agricole a explosé le 2 octobre 2003 à Saint-Romain-en-Jarez. © Maxppp - Philippe Vacher

En découvrant les images des deux explosions à Beyrouth mardi soir à la télévision avec son épouse, Claude Fleury, l'ancien maire de Saint-Romain-en-Jarez (Loire), fait immédiatement le parallèle avec l'accident qui a fait une 26 blessés il y a 17 ans dans sa commune. Le 2 octobre 2003, une explosion se produit après un incendie dans un hangar agricole de la commune. L'enquête permettra de comprendre que le feu s'était propagé à plusieurs sacs de 500 kilos d'ammonitrate - un engrais - stockés sur l'exploitation. 

J'ai vu cet immense champignon noir dans le ciel... un peu comme à Beyrouth"

"C'est finalement exactement la même chose puisque ça se passe en deux temps : un incendie au départ, les pompiers probablement pas avertis - c'était le cas à Saint-Romain - qu'il y avait un petit stock d'ammonitrate, et c'est ce qui provoque l'explosion", raconte Claude Fleury, qui avait été en première ligne en tant que premier adjoint au maire de Saint-Romain-en-Jarez. Avant d'être élu maire quelques semaines plus tard suite à la démission du conseil municipal. 

Son épouse, Anne-Marie, a elle aussi tout de suite pensé à l'explosion survenue il y a 17 ans dans la commune en voyant les images de la catastrophe à Beyrouth : "j'étais en voiture et je revenais de Saint-Étienne par le col de la Gachet quand j'ai vu dans le ciel cet immense champignon noir... un peu comme les images à Beyrouth". 

Un écho particulier pour les pompiers de la Loire

Le bilan et l'ampleur des explosions ne sont en revanche évidemment pas comparables. "Quand on voit le nombre de victimes à Beyrouth on se dit 'quelle chance on a eue à Saint-Romain !'', lâche Claude Fleury. Il regrette toutefois "le lourd tribut payé par les pompiers". En effet, 17 des 26 blessés sont pompiers. Et les séquelles sont lourdes pour certains, qui n'ont jamais pu reprendre leurs activités de terrain. 

L'un d'entre eux a passé 70 jours dans le coma et a dû bénéficier d'une très longue rééducation, indique le lieutenant-colonel Gérard Keller, du SDIS de la Loire. Le 2 octobre 2003, il dirigeait les opérations à Saint-Romain-en-Jarez. Et lui aussi s'est souvenu de cette explosion en apprenant que le nitrate d'ammonium était peut-être en cause dans les explosions de Beyrouth. "Ça a un écho particulier pour nous puisqu'on a  subi l'effet de l'explosion d'ammonitrate à Saint-Romain-en-Jarez", confie-t-il. "Il y avait seulement trois tonnes d'ammonitrate mais les dégâts étaient quand même très conséquents à l'époque", poursuit le lieutenant-colonel Keller. 

Cet accident marquant a aussi modifié les habitudes des pompiers. "Comme on n'avait pas la notion de risque liée à l'ammonitrate, puisqu'on ignorait qu'il y en avait sur l'exploitation, on a traité ça comme un feu de ferme habituel", rappelle Gérard Keller, "alors que _depuis 2003, tous les pompiers sont informés du risque potentiel d'explosion de l'engrais dans les fermes de France_". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess