Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Saint-Savin : elle écrit au Président pour pouvoir épouser le père de ses enfants à titre posthume

jeudi 24 août 2017 à 6:00 - Mis à jour le jeudi 24 août 2017 à 8:39 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère et France Bleu

Le père de ses deux enfants est mort il y a un an dans un accident de la route à Lyon. Sophie Parimeros, une habitante de Saint-Savin en Nord-Isère, demande aujourd'hui à pouvoir épouser Denis Goirand à titre posthume. Une décision que seul le Président de la République peut prendre.

Sophie Parimeros veut porter le nom du père de ses enfants, Denis Goirand
Sophie Parimeros veut porter le nom du père de ses enfants, Denis Goirand © Radio France - Lionel Cariou

Saint-Savin, France

La vie de Sophie Parimeros a basculé le 6 août 2016. Ce jour-là, l'homme qu'elle aime depuis 12 ans est tué par un chauffard dans un accident de la route à Lyon. Le conducteur qui a multiplié les infractions ne lui a pas porté assistance. Au procès, il est condamné à trois ans de prison et les deux passagers sont relaxés. Sophie Parimeros ne comprend pas ce jugement. En attendant le procès en appel qui doit avoir lieu en novembre, cette mère de famille mène un autre combat. Elle veut épouser le père de ses deux enfants, âgés de 17 mois et 3 ans, à titre posthume.

Une procédure exceptionnelle

Le mariage posthume est prévu par la loi, c'est l'article 171 du Code Civil. Il faut remplir deux conditions, comme l'explique David Metaxas, l'avocat de Sophie Parimeros : que le défunt en ait exprimé le souhait, et que sa mort intervienne dans des circonstances particulières.

La personne décédée doit avoir exprimé son consentement à plusieurs reprises de manière claire et éclairée, et il faut que le décès de la personne soit survenu dans des circonstances permettant moralement cette union - Maître David Metaxas

Pour David Metaxas, ces deux conditions sont réunies : le couple avait le projet de se marier et le décès est intervenu dans des circonstances dramatiques. Comme le veut la procédure, le Ministère de la Justice, par l'intermédiaire du Procureur de Lyon, va examiner le dossier avant de donner un avis qui sera transmis au Président de la République. Car l'article 171 est clair : seul le chef de l'Etat peut autoriser, par décret, un mariage à titre posthume. Sophie Parimeros a d'ailleurs directement écrit à Emmanuel Macron, dans une lettre datée du 27 juin. La Nord-Iséroise veut "aller jusqu'au bout" de ce qu'elle et Denis Goirand avaient prévu.

Pour moi je suis Madame Goirand quoi qu'il arrive (...). On ne lui a pas laissé la possibilité de dire "oui". Je veux lui prouver à travers mon combat et avec mes enfants que je suis sa femme à jamais.

Sophie Parimeros veut devenir Sophie Goirand

L'Elysée a accusé réception de la lettre envoyée au Président Macron. Sophie Parimeros attend maintenant la réponse et espère pouvoir très vite porter le nom de ses enfants, et de l'homme de sa vie.