Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Ulphace : un atelier de conditionnement de charbon ravagé par les flammes

-
Par , France Bleu Maine

L'atelier de conditionnement de charbon de la SOCCEM a été détruit par un incendie, jeudi 23 juillet 2020, peu après 21h. L'activité de cette entreprise basée à Saint-Ulphace, près de La Ferté-Bernard, est à l'arrêt.

Un incendie s'est déclaré dans l'atelier de conditionnement de la SOCCEM à Saint-Ulphace, peu après 21h, jeudi 23 juillet 2020.
Un incendie s'est déclaré dans l'atelier de conditionnement de la SOCCEM à Saint-Ulphace, peu après 21h, jeudi 23 juillet 2020. © Radio France - Ruddy Guilmin

L'incendie s'est déclaré peu après 21h, ce jeudi 23 juillet, dans l'atelier de conditionnement de charbon de la SOCCEM, à Saint-Ulphace, près de La Ferté-Bernard. Un bâtiment de 200 m², une centaine de milliers de sacs en papier et du film étirable sont partis en fumée, selon l'un des co-gérants Pascal Marchand, joint par France Bleu Maine. Par chance, les stocks de charbon était vides à ce moment-là.

L'activité de la SOCCEM à l'arrêt

Les pompiers ont maîtrisé le feu grâce à deux lances à débit variable et une lance canon. Les causes de cet incendie ne sont pas encore connues. Pascal Marchand assure qu'il n'y avait personne sur le site quand l'incendie à commencé. Il retient deux hypothèses pour le départ de feu : un problème électrique ou un échauffement de roulement mécanique.

Sans atelier de conditionnement, la SOCCEM ne peut pas continuer son activité. Ses six salariés se retrouvent donc au chômage technique. Des experts d'assurance sont attendus pour évaluer l'étendu du sinistre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess