Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Varent : un homme tue trois personnes aux carrières Roy et se suicide

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

A Saint-Varent, dans les Deux-Sèvres, un salarié du site a tué trois personnes avant de retourner l'arme contre lui. Il a succombé à ses blessures.

Les carrières Roy à Saint-Varent, dans les Deux-Sèvres, sont un site d'extraction de granulats
Les carrières Roy à Saint-Varent, dans les Deux-Sèvres, sont un site d'extraction de granulats © Radio France - Noémie Guillotin

Terrible drame ce mercredi après-midi aux carrières Roy à Saint-Varent, près de Thouars, dans le nord des Deux-Sèvres. Un homme, salarié de l'entreprise d'extraction a tué trois personnes avant de tenter de se suicider. Il venait d'être déclaré inapte au travail.

Une quatrième personne blessée

D'après les premiers éléments, l'individu âgé de 37 ans est est entré vers 14h dans une réunion de travail, "une réunion du comité économique et social où il est arrivé calmement d'après les témoignages que j'ai entendu", précise Pierre Rambault, le maire de Saint-Varent, réunion où se trouvait une dizaine de personnes. Il a ouvert le feu, avec un pistolet 9 mm, tuant trois personnes. Une quatrième personne a été blessée, ses jours ne sont pas en danger.

D'après le maire de Saint-Varent , les trois victimes seraient une personne de l'encadrement, un représentant du personnel et un représentant syndical.

Le tireur a succombé à ses blessures dans la soirée

L’individu a ensuite tenté de retourner l'arme contre lui. Gravement blessé, il a été évacué à l'hôpital de Poitiers. Il a succombé à ses blessures.

Plus d'une vingtaine de gendarmes ont été dépêchés dont des militaires de Thouars et Bressuire mais aussi de la section de recherches de Poitiers. Une enquête est ouverte pour homicide. Une enquête pour homicide est ouverte. Elle devra déterminer les raisons de ce geste, si les victimes étaient visées.

Le tireur est inconnu de la justice, il serait pratiquant de tir sportif. "Il venait d'être déclaré inapte mais visiblement, ça ne rendait pas la situation plus conflictuelle que ça d'après ce qu'il avait émis", détaille Pierre Rambault, le maire de Saint-Varent.

C'est un réel choc et un sentiment de gâchis.

Une cellule médico-psychologique est activée dans l'entreprise qui emploie environ 80 personnes. Certaines étaient encore en télétravail ce mercredi. "C'est un réel choc et un sentiment de gâchis. Choc qui se ressentait sur le site où même les forces de l'ordre et de secours qui sont malheureusement beaucoup plus habituées qu'un élu local marquaient le coup", témoigne le maire.

Une cellule également à l'école primaire de Saint-Varent car "même si nous n'avons pas d'enfants directement concernés par le drame, il y aura une cellule de débriefing pour les enfants qui veulent parler", explique Pierre Rambault.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu