Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sainte-Anne-sur-Vilaine : le suspect mis en examen pour enlèvement, séquestration et viol

vendredi 1 juin 2018 à 18:04 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

L’homme de 50 ans interpellé mercredi après l’enlèvement d’une jeune fille de 12 ans à Sainte-Anne-sur-Vilaine a reconnu lors de sa garde à vue avoir abusé d’elle.

Gendarmerie (image illustration)
Gendarmerie (image illustration) © Radio France - Nathalie De Keyzer

Redon, France

Le parquet de Rennes annonce ce vendredi la mise en examen de l’homme interpellé dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement d’une jeune fille de 12 ans mardi vers 18h à Sainte-Anne-sur-Vilaine près de Redon. 

L’homme est mis en examen pour enlèvement, séquestration et viol.

Âgé de 50 ans, c'est un habitant de Sainte-Anne-sur-Vilaine. Il avait été interpellé mercredi. 

"Les perquisitions opérées notamment dans la voiture utilisée par le suspect ont permis de découvrir de nombreux indices corroborant les dires de la jeune fille et accréditant ses propos", explique Nicolas Jacquet le procureur de Rennes dans un communiqué. "Le gardé à vue a reconnu les faits tels que décrits par la fillette", ajoute le procureur. "Pour toute explication, il a indiqué être dépressif"

Condamné à une reprise en 2011 "pour des violences intra-familiales", il ne présente "aucun antécédent judiciaire relatif à des faits d'infractions sexuelles"

Le parquet a requis la détention provisoire à son encontre.