Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils détruisent une statue de Sainte Marie-Madeleine qu'ils jugent indécente car nue

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Une statue a été détruite le week-end dernier dans une chapelle à Riboux (Var). Selon le mot qu'ils ont pris le soin de laisser, les casseurs n'acceptaient pas "qu'une grande sainte comme Sainte Marie-Madeleine soit représentée de telle manière". Elle était nue.

La statue était temporaire, en plâtre, en attendant la livraison de la statue définitive
La statue était temporaire, en plâtre, en attendant la livraison de la statue définitive - Frère Patrick-Marie Bozo

Peut-on représenter Sainte Marie-Madeleine nue ? Pour certains, c'est non, et ils le font savoir. Le week-end dernier, une statue la représentant nue, avec des cheveux longs et recouvrant son corps, portée par deux anges, a été détruite dans la chapelle du Saint-Pilon. Une chapelle se situant dans la partie varoise du massif de la Sainte-Baume, sur le territoire de la commune de Riboux. 

La statue était une statue temporaire : , en plâtre, en attendant la statue définitive qui doit être livrée prochainement. Elle a été installée il y a cinq ans quand la chapelle a été rénovée

Les casseurs "ont brisé la statue en plusieurs morceaux, l'ont mise sur le coté et ont laissé un mot disant qu'ils n’acceptaient pas qu'une grande sainte comme Sainte Marie-Madeleine soit représentée de telle manière. Je ne sais plus ce qu'ils ont utilisé comme mot, c'était indécent ou offensant." explique Frère Patrick-Marie Bozo, le prieur de la communauté des dominicains de la Sainte-Baume, qui s'occupe de la chapelle du Saint-Pilon.

"Je trouve le geste extrêmement violent, poursuit Patrick-Marie Bozo. Qu'on n'approuve pas la manière dont elle a été représentée, ça je peux l'entendre, mais on ne prend pas ces moyens-là ! Il y a le travail d'un artiste derrière. La maire de la commune s'est démenée pendant plusieurs années pour refaire toute cette chapelle, puis elle a été bénie par l'évêque hein... On respecte tout ça ! Si on n'est pas d'accord, on écrit à la mairie, on se manifeste, mais on ne casse pas une statue."

La statue représentait Sainte Marie-Madeleine nue, portée par deux anges, avec des cheveux longs recouvrant son corps
La statue représentait Sainte Marie-Madeleine nue, portée par deux anges, avec des cheveux longs recouvrant son corps - Frère Patrick-Marie Bozo
Choix de la station

À venir dansDanssecondess