Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sainte-Lizaigne : "choc et consternation" après la mort d'un habitant tué par balle

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Un homme de 31 ans a été tué jeudi 21 janvier dans le village de Sainte-Lizaigne, après ce qui ressemble à une querelle de voisinage. Le maire de la commune fait part de son émotion.

Le panneau de la caserne de gendarmerie
Le panneau de la caserne de gendarmerie © Radio France - Marc Bertrand

L'incompréhension domine à Sainte-Lizaigne, alors que de nombreuses zones d'ombre persistent après la mort d'un habitant de 31 ans. L'homme a été tué d'une balle de fusil de chasse, dans la soirée du jeudi 21 janvier. Son corps a été retrouvé au domicile d'un voisin. Les premiers éléments accréditent la thèse d'une querelle de voisinage. Une enquête pour homicide a été ouverte par le parquet de Châteauroux. 

Le tireur présumé toujours en garde à vue

"C'est un choc et la consternation", réagit Pascal Pauvrehomme, le maire de Sainte-Lizaigne, sur France Bleu Berry. "Notre métier de maire est de pouvoir maintenir la paix le plus possible au sein de son village. Avec cette tragédie, on a l'impression d'une forme d'échec. Il faut que l'on garantisse une vie tranquille et sereine pour tous", ajoute-t-il.

Un homme de 70 ans, tireur présumé dans cette affaire, a été interpellé et placé en garde à vue depuis jeudi soir. Cet habitant de longue date du village n'avait jamais fait parler de lui, selon le maire du village. La victime, âgée de 31 ans, était arrivée il y a moins de deux ans. "Il vivait avec un troupeau de moutons et de chèvres, il avait relativement peu de contacts avec les villageois", indique le maire, Pascal Pauvrehomme. Quelques problèmes de voisinage étaient remontés auprès de la mairie, des conflits liés à des bornages de terrain. Mais il semblerait que ces problèmes ne concernaient pas la victime et le tireur présumé.

Alors comment la situation a viré au drame ? L'enquête devra permettre d'en savoir plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess