Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chirurgien pédophile : l'affaire Joël Le Scouarnec

Saintes : 12 mois avec sursis pour l'anesthésiste de Jonzac qui consultait des sites pédopornographiques

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

L'ancien chef du service anesthésie du centre hospitalier de Jonzac a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et une obligation de soins. Il était jugé à Saintes ce jeudi pour la consultation de sites pédopornographiques.

L'anesthésiste de Jonzac est condamné à 12 mois avec sursis pour avoir consulté des sites pédopornographiques
L'anesthésiste de Jonzac est condamné à 12 mois avec sursis pour avoir consulté des sites pédopornographiques © Radio France - Marie-Laure Gobin

C'est l'une des ramifications de l'affaire Le Scouarnec, du nom du chirurgien soupçonné d'agressions sexuelles et de viols sur de nombreux enfants, et dont le procès se tiendra à l'automne prochain.  Employé dans le même hôpital, à Jonzac, le chef du service anesthésie s'était confié aux gendarmes qui l'interrogeaient, au titre de témoin dans ce dossier, en novembre 2017.  

Déjà condamné dix ans plus tôt, ce médecin de 65 ans reconnaissait alors continuer à visionner des images pédopornographiques. Après ces révélations, l’hôpital de Jonzac l'avait suspendu de ses fonctions et l'ordre des médecins avait déposé plainte contre lui, en interne, à titre conservatoire.

Obligation de soins

Jugé ce jeudi, et pour la deuxième fois, par le tribunal correctionnel de Saintes, l'ancien anesthésiste a été condamné à 12 mois de prison avec sursis, sur une période probatoire de trois ans, une obligation de soins et l'inscription au FIGES, le fichier des délinquants sexuels.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess