Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Une saisie impressionnante d'armes à feu chez un particuliers à Rennes

jeudi 27 juillet 2017 à 16:14 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Le quinquagénaire avait une centaine d'armes à son domicile ! Des fusils à pompes, des armes de guerre, mais aussi des sabres japonais. Un arsenal impressionnant qui a été saisi par la police rennaise. L'homme a expliqué être un "passionné de tous types d'armes".

La police de Rennes a saisi un arsenal conséquent chez un particuliers
La police de Rennes a saisi un arsenal conséquent chez un particuliers - @Police35

L'arsenal est très impressionnant. Dans l'appartement de ce collectionneur, la police de Rennes a saisi au total 76 armes à feu : des fusils à pompe de calibre 12, des armes de guerre, des 22 long rifle. L'homme avait également 24 armes de poing, et 11 sabres japonais et autres cannes-épées.

Plusieurs dizaines d'armes ont été saisies - Aucun(e)
Plusieurs dizaines d'armes ont été saisies - @Police35

Des armes détenues sans aucune autorisation

Entendu par les enquêteurs, l'homme âgé de 56 ans, a expliqué qu'il était un passionné d'armes. Des objets qu'il achetait à d'autres collectionneurs, ou dans des bourses. L'homme ne disposait d'aucune autorisation pour détenir ce type d'armes, il n'a pas non plus de permis de chasse.

La police prévenue par un appel anonyme

Les policiers de Rennes sont intervenus dans cet appartement, après avoir reçu un appel anonyme indiquant que cet homme disposait d'un arsenal à son domicile.