Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saisie de 650 kg de cocaïne près de Toulouse : l'enquête s'oriente vers un réseau européen

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le procureur de la République en charge du dossier vient d'ouvrir une information judiciaire. Et il évoque la nécessité d'étendre les investigations au niveau européen.

Ce sont les documents de transport incohérents qui ont poussé les douaniers à inspecter en profondeur le camion (photo d'illustration)
Ce sont les documents de transport incohérents qui ont poussé les douaniers à inspecter en profondeur le camion (photo d'illustration) © Maxppp -

L'enquête avance après la saisie record de 653 kg de cocaïne lundi 1er octobre sur l'aire d'autoroute de Deyme sur l'A61. Les deux hommes à bord du camion intercepté par les douanes sont présentés à un magistrat instructeur ce vendredi en vue de leur mise en examen. 

"La nécessité urgente de poursuivre les investigations à l'échelle européenne "

Le parquet de la Juridiction inter régionale spécialisée de Bordeaux en charge de l'enquête demande le placement en détention provisoire des deux hommes. Il a ouvert une information judiciaire pour importation non autorisée de stupéfiants en bande organisée, importation en contrebande de marchandise prohibée, transport, détention de produits stupéfiants et association de malfaiteurs. Il évoque également "la nécessité urgente de poursuivre les investigations à l'échelle européenne afin d'établir les responsabilités et les rôles des protagonistes de cette affaire".

Au cours de leurs 96 heures de garde à vue, les deux suspects n'ont pas fourni beaucoup d'explications aux enquêteurs. Le conducteur a seulement déclaré avoir été recruté par le passager du camion et qu'il ne connaissait pas le contenu de la cargaison

50 cartons chargés de pains de stupéfiants

À ce stade de l'enquête, on sait que les deux hommes sont Finlandais. Ils effectuaient une liaison entre deux sociétés spécialisées dans le poisson situées au Portugal et aux Pays-Bas. Parmi les 1,8 tonnes de poissons surgelés se cachaient 50 cartons chargés de pains de stupéfiants, soit 653 kg de cocaïne.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a félicité les douaniers "pour la grande qualité de leur travail et pour leur investissement sans faille dans la lutte contre les trafics de stupéfiants et la criminalité organisée".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu