Faits divers – Justice

Saisie record de cocaïne en France dans un camion d'assistance du rallye Dakar

Par Eric Turpin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu Nord vendredi 21 février 2014 à 14:09

Un camion d'assistance sur le rallye Dakar (Photo d'illustration)
Un camion d'assistance sur le rallye Dakar (Photo d'illustration) © MaxPPP

C'est la plus importante saisie de drogue jamais réalisée en France. 1,4 tonne de cocaïne a été découverte dans un camion d'assistance du rallye Dakar qui venait de débarquer au Havre. Les policiers l'ont intercepté sur l'autoroute A71 à Saint Amand-Montrond dans le Cher. Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

carte de localisation : Saint Amand Montrond dans le Cher - Aucun(e)
carte de localisation : Saint Amand Montrond dans le Cher
C'est une saisie de cocaïne exceptionnelle qui a été réalisée mercredi près du port du Havre. La plus importante jamais réalisée en France métropolitaine. 

1,4 tonne de drogue a été retrouvée par les policiers dans un camion d'assistance du rallye Dakar qui débarquait d'un cargo. Valeur estimée de la marchandise : 270 millions d'euros.

Le navire, le Rio Nevado, parti de Valparaiso au Chili, avait accosté mardi au port du Havre. Les policiers ont repéré le véhicule suspect et l'ont laissé débarquer avec sa voiture ouvreuse.

L'interpellation a eu lieu sur une l'aire de repos de l'autoroute A71 à Saint-Amand-Montrond dans le Cher. La cocaïne était cachée dans les pneus du camion. La drogue devait être acheminée vers l'Espagne.

Un trafic international

Les conducteurs du camion assistance et de la voiture ont été arrêtés et placés en garde à vue. Il s'agit de deux Espagnols, âgés de 36 et 39 ans. Deux trafiquants ont aussi été interpellés jeudi en Bulgarie. Il sont bulgares et probablement les organisateurs du trafic.

D'autres interpellations doivent avoir lieu en Espagne dans le cadre de l'enquête menée conjointement par les autorités françaises, bulgares et espagnoles, qui parlent d'un trafic international.

En France, l'opération a été supervisée par l'Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants basé à Nanterre et par la Juridiction inter-régionale spécialisée de Lille qui regroupe des magistrats du parquet et de l'instruction.

C'est un renseignement transmis par les autorités bulgares qui a permis cette importante saisie de drogue.

Frédéric Fèvre, le procureur de la République de Lille