Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saisie record de cocaïne à Mimizan (Landes) : onze personnes déférées devant un juge d'instruction à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gascogne
Mimizan, France

Après la saisie d'1,7 tonne de cocaïne mardi dernier sur une plage de Mimizan, les onze personnes interpellées ont été déférés ce samedi devant un juge d'instruction de la Juridiction Interrégionale Spécialisée de Bordeaux. La procureure de Bordeaux en dira plus lundi en conférence de presse.

Les onze individus interpellés mardi dernier dans les Landes après la saisie d'1,7 tonne de cocaïne déférés ce samedi devant un juge d'instruction à Bordeaux
Les onze individus interpellés mardi dernier dans les Landes après la saisie d'1,7 tonne de cocaïne déférés ce samedi devant un juge d'instruction à Bordeaux © Radio France

Les suites de cette saisie d'une tonne et sept cent kilos de cocaïne mardi dernier sur une plage de Mimizan dans les Landes

Les onze trafiquants, neuf grecs, un Espagnol et un Moldave, tous âgés de 20 à 30 ans, ont été déférés devant un juge d'instruction de la Juridiction Interrégionale Spécialisée de Bordeaux ce samedi.

La procureure de Bordeaux, Marie-Madeleine Alliot, en dira plus lors d'une conférence de presse ce lundi.

Les enquêteurs cherchent à identifier la provenance de la drogue, le parcours des trafiquants, leur mode opératoire.

Ils cherchent aussi à débusquer les cerveaux de ce trafic de cocaïne, peut-être en Allemagne. Les trafiquants avaient en effet de gros 4X4 immatriculés Outre-rhin.

La Section de recherches de la gendarmerie de Pau, la Section de recherches de la gendarmerie maritime, la Police judiciaire de Bordeaux et l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) ont été co-saisis de l'enquête, sous l'autorité de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) de Bordeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess