Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Samia Ghali réclame de la vidéosurveillance aux abords des écoles

lundi 9 novembre 2015 à 9:20 Par Marion Bernard, France Bleu Provence et France Bleu

Après l'incendie, dans la nuit de samedi à dimanche, d'une école élémentaire dans le quartier des Aygalades, la sénatrice-maire des quartiers nord de Marseille réclame des caméras aux abords des écoles, pour stopper les actes de vandalisme.

Samia Ghal réclame la vidéosurveillance pour protéger les écoles du vandalisme
Samia Ghal réclame la vidéosurveillance pour protéger les écoles du vandalisme © Maxppp

Marseille, France

L'école élémentaire Aygalades-Oasis (14e arrondissement) a été incendiée, dans la nuit de samedi à dimanche. Un acte de vandalisme probable puisque les enquêteurs ont retrouvé des traces d'effraction.

Dans la foulée, Samia Ghali, sénatrice des Bouches-du-Rhône et maire des 15e et 16e arrondissement, a réitéré sa demande, faite au Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, d'installer des caméras de vidéosurveillance aux abords des groupes scolaires de son secteur. Selon elle, après la Castellane en décembre 2014, c'est la deuxième école incendiée en moins d'un an dans les quartiers nord de Marseille.

Pour Samia Ghali, les cambriolages sont fréquents, au retour des week-end ou des vacances. Mais elle estime aussi qu'il y a désormais une surenchère, et qu'il faut agir vite, pour mettre fin à ces actes de vandalisme qui viennent à nouveau "défier la république et une violence qui frappe l'innocence de nos enfants". 

"En arriver à mettre le feu, c'est scandaleux. Il faut être plus que sévère avec ces gamins, et avec leurs parents."

"Ça aidera d'abord a repérer qui sont ces enfants, parce que ce sont des mômes, qui viennent cambrioler les adultes. Chaque week-end, on a la peur au ventre de savoir quelle école va être la cible de petits délinquants".