Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Samuel Vuelta-Simon, nouveau procureur de la République de Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est officiel, il sera présenté à l'audience solennelle de rentrée de la cour d'appel le 1er septembre prochain. Samuel Vuelta-Simon est le nouveau procureur de la République de Toulouse. Portrait de celui qui était jusque là l'un des patrons de la lutte anti-drogue en France.

Samuel Vuelta-Simon sera le nouveau procureur de la République de Toulouse.
Samuel Vuelta-Simon sera le nouveau procureur de la République de Toulouse. © Radio France - Anthony Michel

Ce n'est pas une nouvelle dans le mundillo judiciaire toulousain déjà au parfum de sa venue prochaine, mais on peut désormais le dire sans employer le conditionnel. Samuel Vuelta-Simon va donc remplacer Dominique Alzéari qui, après trois ans à Toulouse, deviendra avocat général à la cour d'appel de Paris en septembre. 

Si le décret présidentiel officialisant sa nomination n'est pas encore paru, la venue de l'ancien procureur de Bayonne sur les allées Jules Guesde ne fait désormais plus de doute puisque la cour d'appel invite les journalistes à sa présentation officielle à la rentrée.

Numéro 2 de l'office anti-stupéfiants

Samuel Vuelta-Simon, 58 ans, était jusque là en poste à Paris depuis un an en tant que contrôleur général des services actifs de la police nationale, chef adjoint de l'Office anti-stupéfiants, dirigé par Stéphanie Cherbonnier.

Avant cela, il est resté en poste cinq années au parquet de Bayonne. Il y a géré des dossiers très sensibles comme le désarmement de l'ETA, le mouvement indépendantiste basque ou le G7 de Biarritz il y a deux ans.

Trafics à Toulouse et affaire Jubillar dans le Tarn

Né en Galice et parlant parfaitement l'espagnol, Samuel Vuelta-Simon a aussi exercé en Espagne au milieu des années 2000, auprès du ministère espagnol de la justice pour une mission de liaison. 

En arrivant à Toulouse, il devra aussi travailler sur la lutte contre les trafics de drogue qui empoisonnent les quartiers sensibles, en particulier la Reynerie et les Izards. Et s'il ne sera pas chargé de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn, confiée à deux juges d'instruction, c'est bien Samuel Vuelta-Simon qui devra, comme Dominique Alzéari, se plier à l'exercice de la communication sur ce dossier.

En janvier dernier, en lien avec les renforts annoncés de policiers, 24 nouveaux postes de magistrats ont été créés à Toulouse, 19 postes contractuels et cinq postes de délégués du procureur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess