Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sarcelles : six mineurs soupçonnés de vols à caractère "antisémite" ont été interpellés

vendredi 21 décembre 2018 à 8:16 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Six jeunes âgés de 14 à 16 ans ont été interpellés cette semaine en Ile-de-France. Ils sont soupçonnés d'avoir commis une série de vols ou d'extorsions avec la circonstance aggravante d'"antisémitisme". Ils ont agi dans un quartier de Sarcelles où vit une importante communauté juive.

Police
Police © Maxppp - Olivier Boitet

Sarcelles, France

Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre de six jeunes âgés de 14 à 16 ans à la suite de dix vols ou extorsions commis ces trois dernières semaines dans le quartier dit de la "Petite Jérusalem" à Sarcelles (Val-d'Oise) indique le parquet de Pontoise. Une importante communauté juive vit dans ce quartier.

Ces six mineurs ont été interpellés cette semaine. Le parquet a retenu la circonstance aggravante d'antisémitisme à cause du lieu où les vols se sont déroulés et parce que les victimes portaient un signe religieux très visible.

Vols et insultes antisémites

Les mineurs, qui agissaient à deux ou en groupe, sont soupçonnés d'avoir volé des téléphones ou des sacs à mains à leurs victimes dans la rue, indique une source proche de l'enquête.  

La dernière agression remonte à lundi. Vers 19H00, une jeune femme de 20 ans avait été agressée par deux adolescents. Selon son témoignage recueilli par la police, ils lui avaient donné un coup de poing avant d'arracher son sac à main et de proférer des insultes antisémites.  

Le maire réagit avec force

Le maire socialiste de la ville Patrick Haddad avait condamné une agression "lâche et ignoble". "Nous ne laisserons rien, ni personne, briser ce qui constitue à la fois notre histoire, notre modèle et notre projet", avait ajouté le maire.   

Selon leur âge, leur passé et le nombre de faits qui leur sont reprochés, le parquet a requis le placement en détention provisoire pour l'un des mineurs, le placement en centre éducatif fermé pour quatre autres et sous contrôle judiciaire pour le dernier qui a interdiction de revenir dans le quartier.   

L'enquête se poursuit pour identifier l'ensemble des auteurs présumés a précisé le parquet.