Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sarlat : de faux élagueurs arnaquent une retraitée de 1.000 euros

vendredi 11 août 2017 à 16:11 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

De faux élagueurs se sont rendus récemment chez une Sarladaise en se faisant passer pour des agents Enedis. Ils ont escroqué la vieille dame de 1.000 euros.

Les escrocs ont prétendu qu'ils travaillaient pour Enedis.
Les escrocs ont prétendu qu'ils travaillaient pour Enedis. © Maxppp - Maxppp

Les escrocs ne manquent pas d'imagination. Cette semaine, une habitante de Sarlat s'est faite avoir par deux hommes qui se sont présentés chez elle comme des élagueurs au service d'Enedis, le fournisseur d'électricité. Ils ont expliqué à cette dame âgée qu'un des arbres de sa propriété devait être coupé. Une fois leur tâche accomplie ils lui ont demandé de payer 1.000 euros. La vieille dame s'est pliée à leur demande. Elle a fait un chèque.

Ils reviennent pour demander du liquide

Pas vraiment satisfaits par ce moyen de paiement, les deux hommes sont revenus le lendemain et ont demandé un paiement en liquide. Ils ont même accompagné leur victime jusqu'à un distributeur pour l'aider à retirer la somme demandée avant de partir avec. Evidemment, ces deux escrocs ne travaillaient pas pour Enedis.

Un devis avant toute opération d'élagage

L'entreprise rappelle que l'élagage des arbres autour des lignes électriques est gratuit sauf dans certains cas. Lorsqu'un arbre est situé sur la propriété d'un particulier. Dans ce cas, un devis est réalisé et proposé au client mais le paiement n'est jamais réalisé en liquide. Les escrocs ont sûrement profité d'une campagne d’élagage en cours dans le Sarladais pour créer la confusion chez la vieille dame.