Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : en Sarthe, de nombreux appels à la gendarmerie pour dénoncer le comportement de son voisin

-
Par , France Bleu Maine

Les appels à la gendarmerie ont doublé dans le département de la Sarthe au début du confinement le 17 mars 2020. La délation de mauvais comportements est fréquente.

Illustration gendarmerie nationale
Illustration gendarmerie nationale © Radio France - de Keyzer Nathalie

Vous faites peut-être partie de ceux qui ont appelé la gendarmerie pour savoir si vous pouviez aller voir votre grand-mère malgré le confinement ou aller faire vos courses dans tel supermarché. 

Dans la Sarthe en tout cas, les appels ont doublé au début du confinement. Mais les gendarmes du département ont également été contactés par des habitants qui dénoncent les mauvais comportements de leurs voisins.

C'est le cas d'un Sarthois qui appelle les gendarmes pour savoir s'il a le droit d'aller jouer au tennis malgré le confinement. Evidemment, c'est non. Sa réponse :  

Vous devriez donc aller voir sur ce terrain, il y a beaucoup de monde !

Des sorties trop fréquentes ou des voisins trop bruyants

Autre exemple : des soignants qui rentrent de l'hôpital et qui signalent des voisins qui sortent un peu trop. Les gendarmes se souviennent aussi de cet appel début avril, pour dénoncer deux frères en train de faire un barbecue dans un hall d'immeuble à Sablé sur Sarthe.

Depuis le mois d'avril, il y a moins d'appels de ce genre car les mesures de confinement sont mieux comprises. Malgré tout, le téléphone des gendarmes continue de sonner. Des habitants se plaignent du bruit de leurs voisins, un peu trop fêtards à leur goût. D'autres signalent des feux de déchets verts qui sont pourtant interdits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess