Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : auteur d'un accident en voulant se suicider, il est reconnu irresponsable par le tribunal

-
Par , France Bleu Maine

Un Sarthois de 35 ans a été jugé par le tribunal du Mans, mercredi 25 novembre 2020, pour avoir blessé plusieurs membres d'une famille dans un accident de voiture en 2019. Il tentait alors de mettre fin à ses jours. Il a été déclaré irresponsable.

Le prévenu n'a pas été jugé responsable pénalement, car son discernement était aboli par ses troubles psychologiques.
Le prévenu n'a pas été jugé responsable pénalement, car son discernement était aboli par ses troubles psychologiques. © Radio France - Clémentine Sabrié

Ce qui aurait pu passer pour un accident était en fait un suicide raté. Un Sarthois de 35 ans comparaissait devant le tribunal du Mans, mercredi 25 novembre, pour avoir lancé sa voiture dans un autre véhicule, sur une départementale en pleine nuit, à Connerré, fin juin 2019. Il n'y a pas eu de morts, mais la famille dans la voiture en face est traumatisée.

Dans la nuit du 29 au 30 juin 2019, ce trentenaire originaire du Mans part d'une fête, où il a passé un bon moment avec ses amis. Sa compagne l'appelle pour lui annoncer qu'elle le quitte. Son sang ne fait qu'un tour. Il poste plusieurs messages sur Facebook, dont un : "Dites à mes enfants que je les aime." 

Puis, il prend le volant avec une idée en tête : planter sa voiture sur l'autoroute et lui avec. Sauf que le conducteur rate la sortie, donc il continue sur la départementale et finit sa course dans une voiture qui arrive en face.

Des blessures physiques et des traumas psychologiques

A la barre, le prévenu reconnait qu'il ne pensait qu'à lui à ce moment-là, que c'était égoïste. Il s'excuse auprès du couple assis derrière lui. Un homme et une femme qui se tiennent la main, serrée très fort. Ils étaient dans l'autre véhicule avec leurs trois enfants. 

Le père de famille a eu des douleurs partout. Deux enfants ont eu la clavicule fracturée. La fille âgée de 9 ans a tout vu. Depuis, elle fait des cauchemars toutes les nuits

Finalement, le prévenu n'est pas reconnu responsable pénalement, son trouble psychologique ayant aboli son discernement. En effet, depuis plusieurs mois, il était suivi pour des troubles dépressifs ponctués de pulsions suicidaires. Il doit continuer à se soigner et ne pourra pas repasser son permis de conduire avant deux ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess