Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sarthe : la piste criminelle privilégiée après l'incendie mortel de Duneau

lundi 6 août 2018 à 12:50 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine et France Bleu

L'enquête s'oriente vers un acte criminel après l'incendie d'une maison de Duneau, près de Connerré. Deux corps ont été découverts sur place, ceux de l'homme et de la femme qui occupaient les lieux. Le couple était en instance de divorce.

Deux corps sans vie ont été découverts après l'incendie qui a ravagé cette maison de Duneau, près de Connerré.
Deux corps sans vie ont été découverts après l'incendie qui a ravagé cette maison de Duneau, près de Connerré. © Radio France - Ruddy Guilmin

Duneau, France

Il ne reste presque rien de la maison dans laquelle deux corps été retrouvés après l'incendie : le feu, qui a éclaté vers 15 heures ce dimanche au lieu-dit La Paillasse, à Duneau, a ravagé l'habitation, dont les décombres fumaient encore ce lundi matin. Les deux victimes sont un homme de près de 50 ans et une femme, âgée de 34 ans et originaire de Tuffé. Sur les scellés figure la mention "homicide volontaire". C'est donc l'hypothèse d'un meurtre suivi d'un suicide que privilégient les gendarmes de la brigade de recherches du Mans chargés de l'enquête mais la tâche n'est pas simple : tout a été carbonisé et l'état de la maison complique les investigations.

Les scellés apposés sur les lieux de l'incendie à Duneau portent la mention "homicide volontaire" - Radio France
Les scellés apposés sur les lieux de l'incendie à Duneau portent la mention "homicide volontaire" © Radio France - Ruddy Guilmin

Les enfants confiés aux voisins avant l'incendie

Selon nos informations, l'histoire de ce couple séparé depuis deux mois et en instance de divorce a basculé dans l'horreur lorsque la mère est venue récupérer les trois enfants, dimanche après-midi, au terme d'un week-end passé avec leur père. C'est à ce moment-là qu'une violente dispute a éclaté entre les deux époux, entraînant des violences (des objets ensanglantés retrouvés dans les décombres accréditeraient cette thèse). Les trois enfants âgés de 3, 6 et 11, ont alors trouvé refuge chez le voisin d'en face. C'est ensuite que la maison a brûlé, très rapidement, car le feu a visiblement été allumé avec de l'essence.

Un membre de la famille de la jeune femme a confié à France Bleu Maine qu'il craignait un tel drame depuis des semaines : "On avait peur qu'il arrive quelque chose de grave, confie-t-il hagard, devant la maison en cendres, tandis que les gendarmes récoltent les dernières pièces à conviction. On était déjà allé à la gendarmerie pour signaler des menaces, mais elle disait qu'il n'était pas dangereux".