Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : sa mère lui demande d'arrêter de boire, il menace de la tuer

-
Par , France Bleu Maine

Un Sarthois de 49 ans a été condamné à deux mois de prison ferme pour avoir frapper et menacer sa mère, lundi 3 février. Il va être obligé de soigner son alcoolisme pendant deux ans.

L'accusé de 49 ans va passer un mois derrière les barreaux.
L'accusé de 49 ans va passer un mois derrière les barreaux. © Radio France - Clémentine Sabrié

"Ma vieille tu va crever", "t'es bonne qu'à aller au cimetière". Ce sont les menaces qu'un Sarthois de 49 ans a hurlé à sa mère l'an dernier, avant de la frapper. Il a été condamné à deux mois de prison ferme, lundi 3 février, par le tribunal correctionnel du Mans. Déjà en détention provisoire depuis début janvier, il ne lui reste qu'un mois à passer derrière les barreaux. Il est maintenu en détention "pour préparer sa sortie", selon le président du tribunal.

Une "tape à la Benny Hill"

Ce Sarthois a tout perdu. Sa conjointe, son travail, sa maison. Sa mère, ne voulant pas qu'il finisse à la rue, a décidé de l'héberger chez elle, à Maigné, près de la Suze-sur-Sarthe. Une façon pour elle de surveiller sa consommation d'alcool. Dès qu'il apprend le retour de son fils au domicile, son père part en Bretagne. Il veut éviter les conflits qui secouent habituellement la relation mère-fils.

La surveillance de sa mère ne plaît pas au fils. Il la tape, la bouscule. Le prévenu parle d'une "tape à la Benny Hill" - du nom du comique anglais. Il s'explique : "c'est une petite tape sur la tête". Sa mère porte plainte. Une plainte qu'elle retire avant la tenue de l'audience.

A la barre, sans avocat, la petite femme se tient droite : "La seule chose que je demande c'est que mon fils ait un suivi médical." Le tribunal l'entend. Le prévenu est reconnu coupable des faits. Il retourne en prison pour un mois et devra soigner son alcoolisme pendant deux ans, trouver un travail. Il a interdiction de paraître au domicile de ses parents.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu