Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Savoie : les Mauriennais sous le choc après la mort de trois jeunes au barrage du Tilleret

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

De nombreux habitants sont venus se recueillir lundi au barrage du Tilleret à Saint-Jean-de-Maurienne, où trois jeunes de la vallée sont morts dimanche en rentrant de soirée. Leur voiture a terminé sa course dans les eaux glacées de l'Arvan.

Des amis des trois victimes viennent se recueillir sur les lieux de l'accident.
Des amis des trois victimes viennent se recueillir sur les lieux de l'accident. © Radio France - Nicolas Peronnet

Saint-Jean-de-Maurienne, France

"Tout le monde en parle, on est tous sous le choc". Le maire de Saint-Etienne-de-Cuines (Savoie) Dominique Lazarro résume en une phrase le sentiment qui s'est diffusé lundi dans toute la vallée de la Maurienne en Savoie. Trois jeunes âgés de 18 à 20 ans rentrant d'une soirée en station à Saint-Sorlin-d'Arves sont morts dimanche matin dans une terrible sortie de route, pour l'heure encore inexpliquée. Leur voiture a plongé dans les eaux glacées du barrage du Tilleret à Saint-Jean-de-Maurienne. Totalement immergée, elle a été localisée dans la soirée. Il a fallu vidanger le barrage pour extraire les corps. 

Une immense émotion dans toute la vallée

Théo, Maxence et Rémi étaient originaires de Sainte-Marie-de-Cuines et Saint-Etienne-de-Cuines, deux villages limitrophes situés à une dizaine de kilomètres de Saint-Jean-de-Maurienne. Ils se connaissaient depuis le collège, et partageaient souvent le même terrain de foot. Rémi, 18 ans, marquait buts sur buts sous les couleurs de l'AS Cuines, le club local qui lui rend hommage sur son site internet

L'AS Cuines rend hommage à Rémy Thierry, l'une des trois victimes.  - Aucun(e)
L'AS Cuines rend hommage à Rémy Thierry, l'une des trois victimes. - Captures facebook AS Cuines

Lundi, des dizaines d'amis, de proches et de riverains sont venus se recueillir sur les lieux de l'accident. Certains déposent des fleurs sur ce qu'il reste du fragile grillage métallique séparant la route du barrage. Tous tentent de comprendre comment une telle tragédie a pu se produire. 

La voiture est passée à travers le grillage pour terminer sa course dans les eaux de l'Arvan. - Radio France
La voiture est passée à travers le grillage pour terminer sa course dans les eaux de l'Arvan. © Radio France - Nicolas Peronnet

ECOUTEZ le reportage de France Bleu Pays de Savoie

Des fleurs en hommage aux trois jeunes mauriennais. - Radio France
Des fleurs en hommage aux trois jeunes mauriennais. © Radio France - Nicolas Peronnet

"Ce sont des petits gamins de la Maurienne. C'est une catastrophe". Marie-Thérèse Féjoz. 

Dans cet émouvant défilé, on croise Marie-Thérèse Féjoz, venue partager sa douleur. Elle a bien connu Rémi, "un gamin consciencieux, toujours le sourire", qui a été apprenti dans le garage où elle travaillait à Saint-Jean-de-Maurienne, "c'est une catastrophe, ce sont des petits gamins de la Maurienne, ça nous touche tous, c'est terrible ce qui arrive à ces familles. Mais qu'est ce qui a bien pu se passer ?". 

ECOUTEZ Marie-Thérèse Féjoz, "c'est une catastrophe".

Il a fallu vidanger le barrage du Tilleret pour extraire la voiture.  - Radio France
Il a fallu vidanger le barrage du Tilleret pour extraire la voiture. © Radio France - Nicolas Peronnet

Une sortie de route encore inexpliquée

Les raisons de ce drame qui endeuille la Maurienne sont encore inexpliquées. Sur la route qui surplombe le barrage, le virage est serré, mais aucune trace de freinage ni aucun débris ne sont visibles. Des analyses toxicologiques vont être réalisées ainsi que l'expertise du véhicule. Les résultats ne seront pas connus avant plusieurs jours fait savoir le parquet d'Albertville. 

Le virage de la sortie de route - Radio France
Le virage de la sortie de route © Radio France - Nicolas Peronnet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu