Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Savoie : six mois de prison ferme pour l'auto-stoppeuse qui volait des conducteurs

vendredi 11 mai 2018 à 16:41 Par Nelly Assénat et Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Une jeune femme de 26 ans a été condamnée à six mois de prison ferme ce vendredi après-midi au tribunal correctionnel d'Albertville en Savoie. Elle est reconnue coupable notamment d'avoir volé des automobilistes qui la prenaient en auto-stop dans la vallée de Bozel.

Elle a volé plusieurs conducteurs qui la prenaient en auto-stop depuis le mois de janvier (photo d'illustration)
Elle a volé plusieurs conducteurs qui la prenaient en auto-stop depuis le mois de janvier (photo d'illustration) © Maxppp -

Albertville, France

Une jeune femme de 26 ans, habitante de la vallée de Bozel, a été condamnée à six mois de prison ferme ce vendredi après-midi par le tribunal correctionnel d'Albertville en Savoie pour avoir volé des automobilistes qui l'avaient prises en auto-stop cet hiver.  Le parquet avait requis huit mois.

Cinq plaintes ont été déposées depuis le mois de janvier dernier. La jeune femme est aussi coupable d'avoir payé avec des chèques volés à son père dans des magasins du secteur. 

La première victime est une conductrice qui la prend en stop à Pralognan-la-Vanoise en janvier dernier. A l’arrivée, son sac - placé derrière son siège- a été délesté de quatre billets de cinquante euros. Mélissa ne se souvient pas. Elle dit : « Je suis montée dans tellement de voitures, j'ai fait du stop tout l'hiver" car sa voiture était cassée.

En février c'est un autre conducteur qui s'arrête pour l'emmener à Bozel. Quand elle descend, il se rend compte qu'une enveloppe contenant 1000 euros a disparu. Il parvient à la rattraper avec l'aide d'un moniteur de ski. Comme si cela effaçait le vol elle dit : "Je lui ai rendu l'argent". 

L'opération va se renouveler à plusieurs reprises jusqu'au 4 mai, vendredi dernier, où elle est interpellée en flagrant délit. 

Mélissa tente de mettre une partie des vols sur le dos de sa mère, qui a fait parfois du stop avec elle. Dans la salle quasiment vide du tribunal, la femme est présente. Elle fait non de la tête. Cette mère avec qui elle vit, avec qui elle partage sa méthadone. Parce que Mélissa est sous traitement. Quand la présidente lui demande si elle a arrêté l'héroïne, elle dit oui, sauf le weekend. Elle évalue sa consommation entre cinq et dix grammes par mois.

Elle a déjà été condamnée à deux reprises pour des faits de vols, la dernière fois c'était en janvier. Jusqu’ici elle a échappé à la prison et bénéficié de sursis et de travaux d'intérêt général. Pas cette fois. 

Avant qu'elle ne quitte le tribunal sous escorte pour retourner en détention, sa grand-mère paternelle la prend dans ses bras. Toutes les deux pleurent.

Sa mère s'approche. Mélissa refuse de l'embrasser.