Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : quatre nouveaux policiers de la CSI 93 entendus en garde à vue

-
Par , France Bleu Paris

Quatre nouveaux policiers de la CSI 93, unité visée par plusieurs enquêtes pour vols et violences notamment, en Seine-Saint-Denis, ont été entendus en garde à vue le mercredi 13 janvier 2021.

Brassard police
Brassard police © Radio France - Hajera Mohammad

Quatre nouveaux policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93), une unité controversée visée par une quinzaine d'enquêtes pour vols et violences notamment, ont été entendus mercredi 13 janvier 2021 en garde à vue. 

Un signalement à l'IGPN

"Quatre policiers ont été placés en garde à vue mercredi du chef de vol par personne dépositaire de l'autorité publique. Leurs gardes à vue ont été levées, la procédure doit être transmise au parquet pour étude", a indiqué le parquet de Bobigny. Selon une source proche de l'enquête, ces fonctionnaires sont accusés d'avoir dérobé des écouteurs "Airpods" lors d'un contrôle d'identité. La victime présumée avait fait un signalement sur la plateforme de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), entraînant l'ouverture d'une enquête judiciaire.  

La CSI 93 pas dissoute mais "réorganisée"

La CSI 93, dont les 150 membres sont basés à Aulnay-sous-Bois, est depuis l'été 2020 au cœur d'un vaste scandale. Elle est visée par une quinzaine d'enquêtes pour vol, violences, détention de drogue et faux en écriture publique. Une vingtaine de fonctionnaires sont mis en cause. Cette succession d'enquêtes et la mise en examen de quatre policiers en juillet dernier avaient contraint le préfet de police de Paris, Didier Lallement, à annoncer la dissolution de la CSI de Seine-Saint-Denis, finalement réorganisée et replacée sous l'autorité de la CSI de Paris.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess