Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Scandale du dopage dans l'athlétisme, Ophélie Claude-Boxberger réagit

mardi 10 novembre 2015 à 11:57 Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le monde de l'athlétisme nage en plein scandale après le rapport de l'agence mondiale anti-dopage qui accuse la fédération russe d'avoir payé des athlètes en échange de leur silence sur un système de dopage organisé. Des accusations qui n'étonnent pas l'athlète Ophélie Claude-Boxberger

Ophélie Claude-Boxberger
Ophélie Claude-Boxberger - Thierry Campredon

Belfort, France

Spécialiste du 1500 mètres et du 3000 mètres steeple, Ophélie Claude-Boxberger est une habituée des meetings et des grands rendez-vous internationaux, et pour l'athlète originaire de Montbéliard, ces révélations de l'agence mondiale anti-dopage sont tout sauf une surprise : "ça fait déjà plus d'un an qu'un rapport avait été transmis aux fédérations anglaises et allemandes concernant des affaires de dopage notamment en Russie, donc ce qui a été révélé n'est pas surprenant". 

"La France n'est pas épargnée par les scandales"

Si pour l'instant c'est la Russie qui est au coeur du scandale, cette affaire de dopage pourrait éclabousser d'autres pays et pourquoi pas la France. _"Personne n'est à l'abri" estime Ophélie Claude-Boxberger, "on l'a vu l'an dernier aux championnats d'Europe à Zurich, la France a eu deux médailles sur le 10 mille mètres féminin et l'une des deux athlètes a été contrôlée positive, on a perdu également une médaille par équipe, donc c'est vrai que la France n'est pas épargnée par le dopage"._

"La performance de certains athlètes pose question, mais on n'en parle pas"

A 27 ans, Ophélie Claude-Boxberger est une habituée des stades, elle a disputé de nombreuses compétitions à travers la planète, et comme tout le monde, il lui est souvent arrivée de se poser des questions sur les performances et les transformations physiques de certains athlètes : _"c'est vrai qu'au haut niveau, on s'interroge souvent de savoir si les athlètes qui sont devant nous n'ont pas eu recours à des produits, on le voit également sur des évolutions de masses musculaires très surprenantes. Personnellement, je fais de la musculation et on n'a pas un gain de masses musculaires à ce point là. Mais malgré les doutes et la suspicion, Ophélie Claude-Boxberger le reconnait, personne n'ose émettre des doutes sur les performances de tels ou tels athlètes. "C'est vrai que dans notre milieu, la question du dopage est un peu tabou, on ne veut pas avoir le rôle de celui qui va dénoncer, donc c'est vrai qu'on n'en parle pas"._

  "On peut gagner sans se doper"

Ophélie Claude-Boxberger le reconnaît, elle a déjà été approchée par des gens qui lui ont proposé des produits, mais elle n'a jamais succombé à la tentation. _"Je suis persuadé qu'on peut y arriver sans dopage, c'est vrai qu'ils faut s'entraîner très dur, je vais parfois jusqu'à me faire vomir, on se met donc vraiment dans le dur, mais je pense qu'avec un entraînement bien construit et un suivi médical propre, c'est possible de faire de grandes performances". _Ophélie entend le prouver lors des Jeux Olympiques de Rio l'an prochain à condition qu'elle réussisse les minimas sur le 3000 mètres steeple.

Ophélie Claude-Boxberger