Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Scandola : « Le monde du silence » ou la promesse d’un cercueil

-
Par , France Bleu RCFM

Une nouvelle lettre anonyme de menaces aurait été adressée aux agents de la réserve naturelle de Scandola, avec notamment l'inscription : "Attention le silence ou le cercueil" !

Une nouvelle lettre anonyme de menaces aurait été adressée aux agents de la réserve naturelle
Une nouvelle lettre anonyme de menaces aurait été adressée aux agents de la réserve naturelle © Radio France - France Bleu

Corse, France

Au centre de ces tensions, la sur-fréquentation touristique du site classé au patrimoine mondial de l'Unesco et ses conséquences sur la préservation des écosystèmes. La précédente lettre de menace datait du 21 février et une plainte aurait été déposée par le Conservateur de la réserve, lui même victime de tags injurieux découverts à Galeria en décembre dernier. 

Selon une source proche du dossier, cette nouvelle lettre anonyme de menaces ferait suite à la réunion sur la commune de Porto, le 10 avril dernier en présence des socioprofessionnels, services de gendarmerie ainsi que des présidents du Parc Naturel Régional et de l’Office de l’Environnement, en charge de la gestion de la réserve naturelle de Scandola. 

Des mesures avant la saison 

De son côté, François Sargentini, le Président de l'Office de l'Environnement, indique que "cette lettre de menaces ne correspond pas à la teneur positive des échanges de cette réunion de concertation". Il s'agit à présent pour les autorités de trouver un équilibre entre préservation des écosystèmes et maintien de l'activité économique. À cet effet, un nouveau conseil scientifique devrait être nommé d'ici deux semaines afin de prendre des mesures avant la saison touristique.

À noter que certaines prévisions scientifiques feraient état de risques de disparition d'ici 2050 du balbuzard pêcheur, nichant dans la réserve. Il y a un mois, 9 associations de défense de l'environnement dans l'île avaient saisi le ministre de la Transition écologique, réclamant notamment l’instauration d’une zone d’interdiction totale de toute présence humaine dans la réserve, à moins de 350 mètres des falaises.

Reportage : Roland Frias