Faits divers – Justice

Sculpture d’Hayange : l’artiste attaque la mairie en justice

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mercredi 11 février 2015 à 12:22

Hayange, l'œuvre repeinte en bleu par la municipalité FN.
Hayange, l'œuvre repeinte en bleu par la municipalité FN.

L’auteur de l’œuf repeint en bleu par le maire FN d’Hayange réclame à la justice le rétablissement de l’œuvre ainsi que 10.000 euros pour le préjudice moral. Alain Mila affirme que les pourparlers avec le maire Fabien Engelmann ont échoué.

Une assignation a été déposée le 4 février devant la chambre civile du tribunal de grande instance de Nancy, elle est spécialisée en droit sur la propriété intellectuelle.

L’artiste veut que la mairie d’Hayange soit condamnée à rétablir l’œuvre telle qu’elle était auparavant,  sous peine de 500 euros par jour de retard. Alain Mila réclame également 10 000 euros pour le préjudice moral. « Une somme qui sera reversée à une association  » précise l’artiste.

Mila pourquoi

Pourquoi aller en justice maintenant ? « Parce que les travaux de nettoyage qui ont commencé en août se sont arrêtés, sans trop d’explication. La surface de la pierre a été détériorée. Est-ce la raison de l’arrêt des travaux ? Je ne le sais pas. N’ayant pas de nouvelles écrites du maire d’Hayange, nous avons décidé de porter l’affaire en justice  ».

« Cette affaire est politique »

Le maire Front national d’Hayange, Fabien Engelmann, dénonce une attaque politique  : « à quelques semaines des élections départementales, on cherche à me nuire. Cette fontaine a été achetée à l’époque par la municipalité socialiste, elle représente le PS. Et l’avocat de cet artiste est Bertrand Mertz, ancien maire socialiste de Thionville et candidat aux élections départementales  ».

Contre le déplacement de la statue

L’artiste Alain Mila, qui habite dans le Tarn-et-Garonne, refuse que son œuvre soit déplacée dans le parc de l’Orangerie d’Hayange : « tout cela est quand même dommage, cette œuvre d’art a été conçue pour ce lieu, pour l’embellir, pour rendre hommage aux ouvriers et au patrimoine minier et industriel de la région. C’est vraiment dommage de la voir dans cet état. Je suis contre son déplacement. Mais si la justice l’ordonne, je me plierai à la loi  ».

Mila ressent quoi ?

« Mes valeurs sont humanistes »

Alain Mila conclue : « Je pense qu’avec n’importe qui d’autre, cette œuvre aurait été nettoyée et aurait retrouvé sa splendeur et sa place initiale. Moi, j’ai mes idées, mes valeurs humanistes. Je n’ai rien à dire sur les valeurs du maire d’Hayange  ».

Mila valeurs