Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Méfiez-vous de l'arnaque au rétroviseur, qui a fait de nombreuses victimes dans le Sud ces derniers mois

vendredi 22 juin 2018 à 17:50 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault et France Bleu Roussillon

Quarante-six personnes âgées ont été victimes de "l'arnaque au rétroviseur cassé", dans l'Hérault et les départements limitrophes. Le préjudice s'élève à plus de 55.000 euros. Les escrocs présumés ont été interpellés dans la communauté gitane à Perpignan.

ILLUSTRATION ARNAQUE AU RETROVISEUR CASSE
ILLUSTRATION ARNAQUE AU RETROVISEUR CASSE © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Béziers, France

L’escroquerie au rétroviseur cassé est une arnaque vieille de plus de 20 ans, mais qui malheureusement fonctionne toujours autant. Un accident de la route simulé avec une demande d’arrangement à l’amiable entre les auteurs et la victime plutôt que de faire un constat d'assurance.

Cinq gitans d’une même famille installés à Perpignan ont été interpellés le 11 juin dans les Pyrénées-Orientales. 46 victimes, dont 7 à Béziers ont porté plainte dans l’Hérault et tout l’arc méditerranéen mais aussi le Vaucluse , l'Indre-et-Loire, l'Eure, et la Nièvre.

L’enquête a été menée conjointement par le commissariat de police de Béziers et la brigade de recherche de gendarmerie de Béziers.

Le préjudice s’élève à plus de 55.000 euros

Des victimes essentiellement des personnes âgées de plus de 75 ans, ont donné jusqu'à 4.000 euros en liquide pour éviter un constat d'assurance par crainte de perdre leur permis de conduire. Le préjudice s'élève à plus de 55.000 euros.

Tout est parti d’une série de plaintes,  la même journée à Capestang et Béziers en février 2018. Le mode opératoire est bien ficelé et les rôles bien répartis entre chaque auteur. 

"Le commissariat de Béziers a été alerté par une banque qui a vu se présenter une personne âgée qui voulait faire des retraits en espèce pour payer des dégradations commises sur la voiture d'un tiers." La commissaire Romy Laguens

Romy Laguens commissaire stagiaire à Béziers en charge de la communication

Ces escrocs présumés âgés de 35 à 40 ans sont connus des autorités. Ils ont été placés en détention provisoire en attendant leur jugement sans doute cet automne.  Ils sont poursuivis pour vol en bande organisée et association de malfaiteurs.

"Bien souvent, les personnes âgées qui  ont entre 75 et 90 ans sont alpaguées et tamponnées de façon isolée sur un parking de supermarché." Bruno Martin, de  la section de recherche de gendarmerie de Béziers.

Le capitaine Bruno Martin, commandant de la brigade de recherche de gendarmerie de Béziers

Les autorités invitent à la prudence. Appelez d’abord votre assurance, ne faites pas de règlement à l’amiable et si vous avez un doute, appelez le 17.