Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Otage française au Mali : "le gouvernement a abandonné ma mère"

lundi 25 décembre 2017 à 7:35 - Mis à jour le lundi 25 décembre 2017 à 9:39 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Sophie Pétronin, une humanitaire de 72 ans, est retenue en otage depuis un an. Elle a été enlevée, le 24 décembre 2016, à Gao au Mali. Son fils Sébastien qui vit en Ardèche assure que le gouvernement ne fait rien pour la sauver.

Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 au nord du Mali.
Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 au nord du Mali. - Comité de soutien de Sophie Petronin

En Ardèche, les proches de Sophie Pétronin n'ont pas le cœur à la fête en cette fin d'année. C'est un Noël particulièrement douloureux pour eux. L'humanitaire de 72 ans a été enlevée, il y a tout juste un an, le 24 décembre 2016, à Gao, principale ville du nord du Mali. 

"Aucune tentative de dialogue avec les ravisseurs"

Le fils de cette humanitaire, Sébastien Chadaud-Pétronin, habite à Orgnac-l'Aven. Il dit s'être entretenu il y a près de trois semaines avec le ministre des Affaires étrangères et il l'assure : "on a eu les accusés de réception, aucune tentative de rapprochement ou de dialogue avec les ravisseurs n'a été réalisée". "Ils ont pris la décision de ne pas intervenir, c'est clair, le gouvernement a abandonné ma mère".

"Le gouvernement doit assumer sa position, l'immobilisme".

"J'ai dépassé le stade de la colère, je suis dans l'action "explique Sébastien Chadaud-Pétronin. Il s'est rendu à plusieurs reprises au Mali et au Niger pour tenter, lui-même, de faire avancer les choses. "Je compte y retourner bientôt, je ne peux pas enlever à ma mère le seul espoir de s'en sortir, même s'il est très faible".

Sébastien Chadaud-Pétronin dénonce l'immobilisme du gouvernement.

Un Noël très douloureux pour ses proches

Sébastien Chadaud-Pétronin vit à Orgnac-l'Aven en Ardèche avec sa compagne et leurs trois enfants. Ce Noël est très difficile pour eux. "Nous sommes fortement angoissés par le fait que le temps passe ; une femme âgée avec des problèmes de santé ne tiendra pas longtemps". "Nous allons allumer une bougie pour elle, pour qu'elle soit un peu avec nous" explique le père de famille.

"On ne peut pas se réjouir, ce ne sont pas des fêtes pour nous"

Sébastien n'a aucune nouvelle de sa mère depuis une vidéo diffusée en juillet dernier par le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Elle paraissait très affaiblie dans cette vidéo et disait souffrir de problèmes de santé.

Un comité de soutien pour Sophie Pétronin

Sébastien, son frère et son père ont montée un comité de soutien pour la libération de Sophie Pétronin "Libérons Sophie". Près de 500 personnes se sont inscrites sur internet et ils invitent tous ceux qui veulent aider à rejoindre ce comité de soutien. 

Le fils de Sophie Pétronin vit dans l'angoisse et dénonce l'immobilisme du gouvernement.