Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La sécheresse en Creuse

Sécheresse : malgré la pluie, vigilance en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Pour l’instant, la situation hydrique n’est pas préoccupante, en Creuse, grâce aux pluies de ces derniers jours. La prudence reste quand même de mise.

En 2019, la Creuse a connu une sécheresse historique
En 2019, la Creuse a connu une sécheresse historique © Radio France - Sophie Peretti

La pluie de ces derniers jours fait du bien à nos rivières et à nos sols. Voici la conclusion du « comité eau », qui s’est réuni jeudi 30 avril en audio-conférence, pour faire le point sur la situation hydrique dans le département.

Pour l’instant, la Creuse n’est pas identifiée comme un territoire « en risque » de connaître une nouvelle sécheresse, comme celle de l’été 2019. Le ministère de la transition écologique et solidaire a publié une carte des départements qui ont la plus forte probabilité de souffrir de pénuries d’eau l’été prochain : la Creuse n’a pas été étudiée, indique la préfecture, en revanche l’Allier et le Puy-de-Dôme, deux de nos voisins, sont classés en risque « très probable ». Il faudra donc rester vigilant, en particulier pour l’est creusois.

Les territoires à risque de connaître un nouvel épisode de sécheresse à l'été 2020.
Les territoires à risque de connaître un nouvel épisode de sécheresse à l'été 2020. - Ministère de la transition écologique et solidaire

Fin avril, la situation reste toutefois sous contrôle : au sortir de l’hiver, le débit des cours d’eau et le niveau des eaux souterraines étaient relativement satisfaisants. Si le beau temps entre mi-mars et mi-avril a causé quelques inquiétudes (seulement 56% de la pluviométrie normale est tombée), la pluie de ces derniers jours rassure, d’autant plus qu’il devrait continuer à pleuvoir ces premiers jours de mai.

À LIRE AUSSI : DOSSIER  SUR LA SÉCHERESSE EN CREUSE

Les sols sont donc en bon état et nous sommes loin des seuils d’alerte. Toutefois, la situation reste sous surveillance, pour éviter une sécheresse comparable à celle de l’été dernier. La préfecture assure que plusieurs projets pour garantir l’autonomie en eau de la Creuse continuent de progresser, notamment des recherches du BRGM (Bureau de recherche géologique et minière), avec la chambre d’agriculture, pour identifier les ressources souterraines et étudier leur usage agricole. La piste de la captation des eaux pluviales est aussi envisagée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu