Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité : le maire de Clermont-Ferrand veut un entretien avec le ministre de l'Intérieur

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

La situation en matière de sécurité à Clermont-Ferrand est "très préoccupante". C'est le maire socialiste de la ville qui le dit dans une lettre envoyée au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Il sollicite, "de nouveau" un rendez-vous.

Le maire Olivier Bianchi a écrit au ministre Gérald Darmanin
Le maire Olivier Bianchi a écrit au ministre Gérald Darmanin © Maxppp - Maxppp

Un mois après son élection pour un deuxième mandat, Olivier Bianchi investit le terrain de la sécurité. Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux et envoyée le 28 juillet dernier, le maire de Clermont-Ferrand juge la situation de sa ville "très préoccupante en matière de sécurité".

Clermont-Ferrand candidate aux expérimentations annoncées par le Premier ministre

Dans son courrier, Olivier Bianchi dénonce le fait que sa ville ait été pendant longtemps délaissée. "Clermont doit être traitée comme toutes les autres Métropoles. Il ne faut pas que Paris ou l'Etat reste avec une photographie figée de Clermont, petite ville de province tranquille. Non, c'est une grande métropole qui vit les mêmes problèmes que les autres." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le premier édile de la commune réclame d'abord "des effectifs" de police nationale, sur la police du quotidien notamment. "J'ai constaté qu'à Rennes se menait une expérimentation sur les amendes immédiates sur l'alcool ou les toutes petites quantités de drogue. Je suis favorable à une telle expérimentation à Clermont-Ferrand" explique Olivier Bianchi. 

Afin de contrer ceux qui l'accuserait de laxisme, Olivier Bianchi rappelle qu'il a augmenté les effectifs de la police municipale. "10 postes en plus, on est passé aussi de 0 à 100 caméras de sécurité. J'ai annoncé que j'augmenterai aussi les effectifs de la police municipale. Mais je ne veux pas le faire en remplacement du désengagement de l'Etat. C'est de cela que je veux parler avec le ministre"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess