Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité renforcée autour des déchetteries brestoises après la multiplication d'agressions

-
Par , France Bleu Breizh Izel
Brest, France

Un protocole pour renforcer la sécurité des cinq déchetteries de la métropole brestoise a été signé. En partenariat avec la police, la gendarmerie et le parquet de Brest. Une obligation pour faire face aux agressions verbales et physiques contre les agents.

Les patrouilles de police et de gendarmerie vont être densifiées autour des cinq déchetteries de Brest Métropole (photo d'illustration)
Les patrouilles de police et de gendarmerie vont être densifiées autour des cinq déchetteries de Brest Métropole (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Travailler dans les cinq déchetteries de la métropole brestoise (à Brest, Guipavas et Plouzané) n'est pas toujours facile. Les violences subies par les agents se multiplient. L'an dernier, 110 agressions verbales et 8 agressions physiques ont été signalées par les employés. Sans doute beaucoup d'autres ont été passées sous silence. Les patrouilles de gendarmerie et de police seront donc renforcées.

Il faut maintenir la sérénité des agents de déchetterie. Il y a eu deux arrêts de travail après des agressions l'an dernier", Roselyne Filippe, vice-présidente de Brest Métropole, en charge de la gestion des déchets

Un nouveau protocole de sécurité après celui signé en 2013

Déjà il y a quatre ans, la mairie de Brest avait initié un premier dispositif de sécurité, avec à la clé un investissement de 95 000 euros pour garantir le stockage sécurisé des déchets électriques. Chaque année, 15 000 euros sont dépensés pour renforcer les clôtures autour des cinq déchetteries de l'agglomération brestoise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess