Faits divers – Justice

Sécurité renforcée dans le Béarn après les attentats de Bruxelles

Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn mardi 22 mars 2016 à 19:20

Les gendarmes en patrouille ce mardi à l'aéroport de Pau-Uzein
Les gendarmes en patrouille ce mardi à l'aéroport de Pau-Uzein - Gendarmerie

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques renforce les mesures de sécurité après les attentats de Bruxelles.

Les Pyrénées-Atlantiques, comme tous les départements français, sont depuis septembre 2014 en plan vigipirate renforcé, auxquelles s'ajoutent les mesures de l'Etat d'urgence depuis les attentats du 13 novembre. Et depuis les attentats de Bruxelles ce mardi, les contrôles sont encore renforcés.

Des contrôles accentués en particulier aux abords des gares SNCF, des gares routières et bien sûr à l'aéroport de Pau-Uzein.

Les contrôles aux frontières sont également renforcés. En fait, on est revenu au dispositif de surveillance mis en place pendant les fêtes de fin d'année, notamment en ce qui concerne la surveillance des lieux de culte, à l'approche des fêtes de Pâques.

Tout cela se fait à moyens constants pour les gendarmes, qui doivent du coup jongler avec les effectifs, en rappelant par exemple les réservistes. Il y en a 250 dans le département, une dizaine sont sur le terrain chaque jour. Dans certaines brigades, il faut fermer l'accueil pour permettre aux gendarmes de renforcer les patrouilles.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques recommande "la vigilance" aux habitants, même si "l'activité sociale et économique doit se poursuivre normalement". Les voyages scolaires vers la Belgique et ceux qui devaient transiter par le pays sont pour l'instant annulés.

On est menacé ensemble, on doit se défendre ensemble - François Bayrou

François Bayrou, le maire de Pau, estime que "nous allons être menacés, tous, et longtemps".

François Bayrou, le maire de Pau