Faits divers – Justice

Attentats de Bruxelles : sécurité renforcée dans les gares, les aéroports et aux frontières en Alsace

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 22 mars 2016 à 20:13

Contrôles policiers et militaires en gare de Mulhouse
Contrôles policiers et militaires en gare de Mulhouse © Radio France - Patrick Genthon

Suite aux attentats à Bruxelles, les préfets alsaciens ont annoncé des mesures de sécurité renforcées dans des lieux sensibles de la région. Les gares, les aéroports, les institutions européennes et les frontières sont particulièrement surveillées.

La sécurité a été renforcée ce mardi autour des institutions européennes à Strasbourg, mais aussi dans les gares et les aéroports alsaciens, après les attentats à Bruxelles.

Sur les 500 fonctionnaires policiers et militaires mobilisés dans le Bas-Rhin, 200 gendarmes seront chargés de contrôler l'ensemble des points de passage à la frontière et aux axes routiers avec l'Allemagne, a précisé le préfet du bas-Rhin, Stéphane Fratacci.

Sur le pont de l'Europe, 1.500 personnes se sont vu refuser l'entrée en France

Depuis la mi-décembre,  250 000 personnes ont été contrôlées sur le Pont de l'Europe entre Strasbourg et Kehl. 1.500 personnes se sont vues refuser l'entrée sur le territoire français, selon la préfecture.

Les contrôles sont renforcés aussi à l’Euroairport de Bâle-Mulhouse. Des plots en béton anti voiture bélier ont été posés devant les grandes entrées vitrées de l’aérogare.

Sécurité renforcée devant l'Euroairport de Bâle-Mulhouse - Radio France
Sécurité renforcée devant l'Euroairport de Bâle-Mulhouse © Radio France - Patrick Genthon

Dans les gares de Strasbourg et Mulhouse, les contrôles sont également plus nombreux. Les accès au quai ne sont possibles que pour les voyageurs munis de billets et des filtrages systématiques doivent avoir lieu à la sortie des trains pour éviter des bagages orphelins.