Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Sécurité Routière : journée #TousResponsables mercredi 18 septembre

Sécurité routière : en Haute-Vienne, un bilan plutôt favorable et déjà deux radars tourelles

-
Par , France Bleu Limousin

Il y a eu, pour l'instant, 2 fois moins de morts sur les routes du département, cette année. Bilan dressé par le directeur de cabinet du préfet, qui confirme que tous les radars détruits vont être remplacés par des appareils nouvelle génération.

Radar nouvelle génération (illustration)
Radar nouvelle génération (illustration) © Radio France - Jean-François Fernandez

Haute-Vienne - France

9 accidents mortels, et 10 tués. Le bilan de la mortalité routière est pour l'instant "favorable", note Georges Salaün. En 2018, il y avait eu 20 tués.  En revanche, "les blessés hospitalisés et donc graves, sont plus nombreux", relève le directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne, qui répondait à 8h15 aux questions de Nathalie Col.

Deux radars nouvelle génération déjà en service

Concernant le contrôle de vitesse, il confirme au passage le remplacement des appareils détériorés ces derniers mois par des radars tourelles, nouvelle génération. Deux sont déjà installés, au Vigen sur la RD 704 et sur le pont Georges Guinguouin à Limoges. Pour l'instant, ils ne contrôlent que la vitesse, mais à terme, ils pourront détecter le non-respect des distances de sécurité, le téléphone au volant ou le non-port de la ceinture.

Georges Salaün, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne, était l'invité de France Bleu Limousin ce mercredi pour la journée spéciale "Sécurité routière, tous responsables" - Radio France
Georges Salaün, directeur de cabinet du préfet de la Haute-Vienne, était l'invité de France Bleu Limousin ce mercredi pour la journée spéciale "Sécurité routière, tous responsables" © Radio France - Nathalie Col

5 dispositifs éthylotest acceptés en Haute-Vienne

Quant à l'éthylotest anti-démarrage proposé aux automobilistes, comme une alternative à la suspension de permis en cas d'alcoolémie, il a été accepté par 5 personnes depuis le mois de juin. Des conducteurs qui avaient besoin de rouler pour aller travailler.

Choix de la station

France Bleu