Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sécurité routière : plus de morts en Vendée mais moins en Loire-Atlantique pour 2018

-
Par , France Bleu Loire Océan

En France métropolitaine, le nombre de tués sur la route en 2018 est historiquement bas. Chez nous, c'est plus contrasté avec une baisse en Loire-Atlantique, mais une hausse en Vendée.

En 2018, 52 personnes sont mortes dans des accidents de la route en Loire-Atlantique et 50 en Vendée (photo d'illustration)
En 2018, 52 personnes sont mortes dans des accidents de la route en Loire-Atlantique et 50 en Vendée (photo d'illustration) © Maxppp -

Vendée, France

Pour 2018, le nombre de tués dans des accidents de la route est en hausse en Vendée mais en baisse en Loire-Atlantique, comme en France métropolitaine, où le chiffre est historiquement bas. 3.259 personnes sont mortes l'an dernier, soit neuf de moins qu'en 2013, année du précédent "record". 

En Loire-Atlantique, le nombre de tués n'avait jamais été aussi bas.

Si on regarde nos deux départements, la Loire-Atlantique suit donc la tendance nationale, avec une baisse du nombre d'accidents mortels et une baisse du nombre de tués. Il y a eu 50 accidents mortels en 2018 pour 52 tués. Il y en avait eu 54 en 2017 pour 59 victimes, ce qui représente une baisse de 12%.

52 morts, c'est un chiffre qui n'avait jamais été aussi bas depuis le début des comptages. Il y a eu moins d'accidents mortels et moins d'accidents tout court. Moins de blessés aussi. Des baisses qui tournent autour des 12-13% à chaque fois. 

Si on regarde dans le détail, la très grande majorité des accidents mortels se sont passés en dehors des grandes villes, autrement dit de Nantes et de Saint-Nazaire. Le plus souvent, c'est sur des petites routes, des départementales et des communales, celles qui sont passées à 80 kilomètres/heure. Pour ce qui est des victimes, plus de la moitié étaient dans des voitures, un quart sur un deux-roues (moto, scooter ou vélo). Sept étaient pied, comme en 2017, malgré donc une baisse globale du nombre de tués.

Forte hausse en Vendée

En revanche, le nombre de tués a fortement augmenté en Vendée : +35%, avec 50 morts en 2018 contre 37 en 2017. Des accidents le plus souvent liés à l'alcool et à la vitesse, selon la préfecture de Vendée.