Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : Sécurité Routière : journée #TousResponsables mercredi 18 septembre

Journée spéciale "Sécurité routière" : "J'ai tout perdu du jour au lendemain"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

La vie de Sofia Cardoso a basculé il y a 14 ans, quand elle a été victime d'un accident de quad avec son fiancé. Depuis, avec une association d'aide aux victimes d'accident, elle témoigne inlassablement dans les lycées et les collèges de la Loire pour faire changer les comportements.

Sofia Cardoso a été victime d'un grave accident en 2005.
Sofia Cardoso a été victime d'un grave accident en 2005. © Radio France - Margaux Caroff

Saint-Étienne, France

Sofia Cardoso a survécu au pire. En 2005, elle se trouve à l'arrière d'un quad conduit par son fiancé quand ils percutent un poteau électrique. Lui meurt sur le coup. Elle est hospitalisée pour de longs mois. "On était jeunes, insouciants... La vitesse... Christophe aussi était inconscient, il avait 25 ans, il a voulu s'amuser. Mais en s'amusant regardez ! Une ligne droite et en s'amusant, ça a été la fin de sa vie à 25 ans et moi.... l'enfer !" raconte cette Stéphanoise, très émue. "À 27 ans, j'ai perdu ma moitié, mon appartement... Je me suis trouvée avec plus rien. Du jour au lendemain, vous vous réveillez, vous avez tout perdu. Vous croyez toujours que c'est un mauvais rêve. Et ce n'est pas un mauvais rêve".

Le témoignage de Sofia Cardoso, victime d'un accident en 2005

La mort pour lui, l'enfer pour moi

À la suite de l'accident, Sofia perd la garde de ses deux enfants, mais aussi son travail et son appartement. Pour sortir de cet enfer, elle trouve du soutien dans l'association stéphanoise EIVA, Écoute et Information aux victimes d'Accidents. "Ils m'ont sortie du trou alors je me suis dit que je devais aider des personnes comme moi, victimes d'accident" explique Sofia Cardoso, elle-même membre de l'association EIVA depuis.

"Je suis morte le 25 juin 2005" - Sofia Cardoso

Aujourd'hui, avec l'association, elle témoigne de son histoire dans les lycées et les collèges pour faire changer les comportements sur les routes. "Je porte toujours la bague de mon fiancé et je ne la quitterai jamais. Je ne l'enlève jamais. C'est imprégné en moi, je dis toujours que je suis morte le 25 juin 2005. C'est pour ça qu'il faut faire attention sur les routes, respecter les limitations de vitesse. On en s'y attend jamais, mais ça n'arrive pas qu'aux autres" conclut-elle.

Ça n'arrive pas qu'aux autres

Sofia n'en a pas fini avec les opérations, son corps porte toujours les séquelles de l'accident. Mais elle espère que ses cicatrices pourront servir d'exemple aux conducteurs imprudents.

Choix de la station

France Bleu